Les jambes sans repos

Le syndrome « des jambes sans repos » qui atteint environ 15 % de la population, en majorité des femmes, est considéré aujourd’hui comme une maladie neurologique à part entière, proche de la maladie de Parkinson.

Une affection proche de la maladie de Parkinson

Le syndrome des jambes sans repos serait lié à un dysfonctionnement du système dopaminergique.
La dopamine est un neuro-transmetteur, une substance chimique naturellement présente dans le corps humain qui participe à la transmission de l'influx nerveux. Elle agit au niveau du cerveau, mais aussi au niveau périphérique, sur le cœur, les artères, les reins, le tube digestif. Le système dopaminergique est également impliqué dans les mécanismes complexes qui contrôlent le mouvement.
Dans la maladie de Parkinson, tout comme dans le syndrome des jambes sans repos, on constate un déficit du cerveau en dopamine.

Une maladie d'origine génétique ?

Le syndrome des jambes sans repos est probablement une affection d'origine génétique. En effet, plus de la moitié des patients ont une histoire familiale. Quant à l'autre moitié, on parle de maladie idiopathique, c'est-à-dire sans cause connue.

Il débute le plus souvent après 45 ans, sa fréquence augmentant avec l'âge. Sa survenue est favorisée par le diabète, certaines atteintes de la thyroïde, l'insuffisance rénale, la polyarthrite rhumatoïde, la grossesse ainsi que par la prise de certains médicaments comme les anti-dépresseurs, les neuroleptiques et certains vasodilatateurs artériels (inhibiteurs calciques).
On peut également trouver un déficit en fer, ce qui expliquerait que la maladie touche deux fois plus de femmes, plus sujettes à cette carence, que d'hommes.

Une hygiène de vie à respecter

Parce qu'elle est souvent mal diagno-stiquée, cette maladie est aussi mal traitée. Les malades sont le plus souvent traités par des veinotoniques, des anti-dépresseurs, de la cortisone ou parfois même, font une psychothérapie, sans résultat. Pourtant une fois diagnostiquée, cette affection peut bénéficier de traitements divers suivant la gravité de l'atteinte.

- En premier lieu, si un facteur favorisant a été mis en évidence, tel que le diabète ou une carence en fer, il doit être traité.
- Les formes légères ou occasionnelles peuvent se passer de thérapeutique médicamenteuse.
- Certaines règles d'hygiène de vie devront être mises en pratique : éviter les excitants comme le café, le thé, l'alcool ou l'exercice physique intense en fin de journée.
- Faites des massages ou des exercices de relaxation et d'étirement.
- Une bonne hygiène de sommeil est recommandée.
- Si un traitement médicamenteux est nécessaire, le médecin pourra prescrire des sédatifs dans les formes modérées ou des médicaments qui reproduisent les effets de la dopamine dans les formes plus sévères.

  • Homéopathie

- Zincum 9 CH : 5 granules, en dehors des repas, deux fois par jour pendant 15 jours.
- Nux vomica 9 CH : 5 granules si tempérament impatient, coléreux.
- Ignatia 15 CH : 1 dose le dimanche soir.
- Vous pouvez vous aider de Tarentula Complexe Lehning© n°71 : 15 gouttes dans un peu d'eau, deux à trois fois par jour. Ou de Nervospax©, aux propriétés antispasmodiques : un comprimé à sucer deux fois par jour.

  • Oligothérapie

- Zinc : 1 ampoule le matin à jeun.
- Zinc-nickel-cobalt : 1 ampoule avant le déjeuner.

  • Phytothérapie

- Griffonia simplicifolia (restaure le passage des neuro-transmetteurs) : 2 fois 2 gélules par jour,
- Vitamine B6 : 2 gélules par jour.
- Aroma Nutrient n°1 (désintoxication) : 2 gélules avant les deux repas pendant 10 jours suivi de :
- Aroma Nutrient n°6 : 2 gélules midi et soir pendant 20 jours.
- Silice organique (restaure le collagène) : 2 fois 2 cuillerées à soupe pendant 3 semaines, à répéter.
- Eau bio-colloïdale (72 oligo-éléments) : 2 bouchons dans un litre d'eau peu minéralisée. Boire un jour sur deux.

  • Un diagnostic fondé sur quatre grands critères

Depuis 2002, un consensus international retient quatre critères de diagnostic du syndrome des jambes sans repos :

  • Un besoin impérieux de bouger les membres inférieurs, souvent associé à des sensations inconfortables et désagréables.
  • L'apparition ou l'aggravation des symptômes lors des périodes de repos ou d'inactivité, particulièrement dans la position assise ou allongée.
  • Le soulagement des symptômes lors des mouvements tels que la marche ou l'étirement.
  • L'apparition ou la nette aggravation des symptômes le soir ou la nuit.

Les symptômes du syndrome des jambes sans repos ne sont pas évidents à décrire. Le plus souvent, le patient se plaint de sensations multiformes : fourmillements, brûlures, décharges électriques, « secousses », picotements, sensation d'insectes rampant le long des jambes, d'eau qui coule, d'agacement des membres inférieurs, d'impatiences...
Ce dernier est d'ailleurs le terme traditionnellement utilisé.
Le sommeil est souvent perturbé avec des troubles de l'endormissement et, ou, des insomnies, ce qui entraîne des perturbations dans la vie quotidienne, une certaine fatigue et des épidodes de somnolence diurne.

Contact
Aroma-Nutrient n°1 et n°6 • Eau biocolloïdale • Silice organique.
Aromalia
33 rue de la Gare • Dépôt 35
35120 La Boussac.
Tél. 02 99 80 00 16
www.aromalia.fr

Commentaires (233)

Je suis traitée avec du sifrol 0.7mg un demi comprimé par jour. Cela depuis 4 ans. Je voudrais arrêter ce médicament car les effets secondaires sont nombreux. Malheureusement. Il y a une tres forte dépendance. J'ai essayé mais c'est horrible c'est pire qu avant je fini tjrs par le prendre en pleine nuit. Cela me detraque le foie et j ai des hallucinations.
Aidez moi a me sevrer. Sans que je devienne folle.
Merci de votre aide
j ai essayé l acupuncture ca marche pas

J'ai le pied qui picote depuis 1 semaine et des élancements à un endroit précis sur la cuisse j'ai consulter on m'a dit que ma circulation sanguine était bonne et on m'a retourner chez moi ! Mais c'est désagréable ! J'ai commencé à m'entraîner ça a passé hier je ne me suis pas entraîné et ce matin bang ! Sa recommence ! Est-ce que c'est sa ? Et vu que sa à rapport aux neurones je viens de commencer un médicament qui joue sur les neuro transmetteur et la dopamine c'est du méthylphenidate pour un TDAH est-ce que sa peut avoir un lien ?

Je connais les impatiences depuis l'âge de 12 ans. J'ai beaucoup souffert de manque de sommeil. Je suis une fervente de la médecine naturelle et je n'ai jamais pris de médicament. Il y a 30 ans j'ai découvert les douches froides sur les jambes incluant le bas du ventre, ça m'a beaucoup aidé de faire ce rituel avant d'aller me coucher. Je pratique aussi depuis quelques années l'acupression (médecine chinoise MTC) qui m'a aidé à beaucoup diminuer mes symptômes. De plus en plus rarement, quand j'en ai besoin, j'utilise un produit homéopathique, NERVOHEEL (de la compagnie Heel), je prends un comprimé (à croquer) quand mes symptômes apparaissent (souvent à l'endormissement) et en 15 à 20 minutes tout disparaît et je m'endors et cela depuis 2 ans maintenant. Ils ont aussi le produit NEUREXAN qui est aussi très efficace pour l'insomnie. 2 produits qui pour moi fonctionnent très bien.
Aussi je dois absolument prendre note que tout ce qui contient de la caféine ou théine aggravent mes symptômes, pour moi c'est devenu une évidence il y a quelques années.

Je souffre dej sans repos pouvez vous me donner des reseignement salutation

bonjour j'utilise des patchs NEUPRO dont la molécule est proche de la dopamine
Efficacité bien réelle

je vais essayer pour les jambes sans repos : zincum metallicum 9 ch en espérant un résultat

je souffre horriblement de brulures,et picotements dans les jambes,et surtout de crampes nocturnes épouvantables.j,ai tout essayé,et voudrais connaître quels medicaments homéopathiques,pourraient me convenir
merci

Pour les crampes nocturnes, essayez cuprum metallicum 5 ch en prenant 3 granules sous la langue le soir au coucher ou au moment des crampes jusqu'à ce qu'elles disparaissent. 3 granules toutes les heures si le problème persiste.
De nombreuses personnes ont essayé avec succès.
Bon courage !

Meme douleurs depuis 3 ans entre neurologue et rhumatologue et docteur traitant j'ai enfin trouve quelqu'un qui me soulage par la
medecine douces actuellement (opium 30 ch, amanita, zincum sufuricum
et becilan) je peux enfin dormir depuis quelques jours et je souffre
bien moins.Il a fallu plusieurs visites tout de meme. l'ideal est de
consulter ce genre de personne et ne pas prendre comme cà. je suis
dans le 76 je peux donner l'adresse si vous etes dans le secteur
bon courage

bonjour, ma mère souffre le martyre avec les jambes sans repos, ne supporte pas le sifrol qui l'assomme et lui donne des hallucinations.
j'aimerais qu'elle se soigne par lé médecines douces, merci de m'indiquer le nom et les coordonnées de votre praticien

Pouvez vous me donner l'adresse de la personne qui vous a traité par la médecine douce pour cette maladie dont je souffre également?
je vous remercie d'avance.
Claude

merci pour vos indications, j'ai le même problème et je souhaiterais vivement les coordonnées de ce thérapeute, merci par avance

cordialement

je suis a la recherche d'infos et d'adresse pour ma maman qui habite dans le 27 et qui souffre du sjsr depuis 4 mois .merci
bonne journée et bon courage .

bonjour, depuis quelques jours je prends du Dafalgan un peu avant le coucher et ça a l'air de fonctionner le Dafalgan codéiné est interressant aussi bon courage pour votre mère

reprendre mon message du 1 juillet 2013 17h 53
je vous donne l'adresse mr morel a yvetot tel 02 35 95 86 40
toujours satisfaite il m'a soulagée meme si quelques fois
cela revient me taquiner mais j'ai ce qu'il faut pour atténuer
bonne journée et bon courage pour votre maman

merci pour l'adresse du docteur morel .

bonsoir

pouriez vous m'en dire plus mon mari en souufre et je ne sais plus quoi faire

merci

Bonjour , je souffre moi aussi de cette maladie actuellement en traitement je prends sifrol 0,18 plus tramadol le soir , j'essaie de ne pas augmenter ma dose mais parfois en cas de crise j'ai du mal a m'en tenir la , inutile de vous dire que toute proposition est bien venue pouvez vous me dire qui vous consultez j'habite dans le Rhône donc par rapport a ce que vous me direz j'irai consulter merci par avance F B

Merci infiniment de bien vouloir me donner,la liste de ces médicaments.Malheureusement je suis dans le 56
bonne journée

Bonsoir,

Il y a plusieurs années, j'ai commencé à souffrir du syndrome des jambes sans repos (j'avais alors 45/50 ans)dès que je me couchais. Je me relevais pour sauter, bouger les jambes en tous sens et cela s'arrêtait. Mais au fil des années, cela devenait de plus en plus inconfortable et commençait à m'angoisser. A cette même période, j'ai commencé à avoir des douleurs abdominales de plus en plus fortes (depuis très jeunes j'avais un intestin "fragile"). J'ai consulté un médecin généraliste branché médecines douces qui m'a alors fait faire un test pour rechercher les intolérances alimentaires. J'étais intolérante au blé, au lait. J'ai tout supprimé de mon alimentation. C'est pas facile mais on peut y arriver. En 3 mois, plus de douleur au ventre, plus d'eczéma dans 2 endroits du corps que personne n'arrivait à soigner depuis 20 ans et plus AUCUNE manifestation du syndrome des jambes sans repos. ESSAYEZ vous avez tout à y gagner !!!

merci
c'est ce qu'il faut faire pour résoudre beaucoup de problèmes de santé. le site de madame BEE au canada est remarquable; elle va au cœur du problème;jusqu'aux techniques de respiration.
il n'y as plus qu'a-

bonsoir
Merci de m,indiquer,l,adresse de ce site?

il s'agit de madame Bee WILDER.

Bonjour, Pourriez-vous donner l'adresse internet du site de Madame Bee au Canada?
Merci d'avance

bonjour martina

Le medecin qui pratique ces tests est il en Région parisienne ?

Cela m'interesserait de rencontrer cette personne
merci

et bien moi comme vous je galère avec ces fasciculations et récemment j'ai pris du sélénium plus du zincum 15ch et cela va beaucoup mieux , mais je dors toujours aussi mal

Moi aussi je souffre depuis plusieurs mois d'impatiences ; on m'a conseillé comme vous du zincum rien d'autre. Je trouve qu'il fait pas beaucoup d’effet , pouvez vous me dire si j'ajoutait du selenium si ça irait mieux ?

je ne dort pas
je vous remerçie d'avance

j'ai 68 ans et souffre de ce mal depuis bien longtemps
qui s'accentue depuis 18 mois . je recherche un traitement
a base de produits ( naturel ) , j' enregistre , depuis peu ,
les conseils préconisés . pas triste les solutions !!!!
les labos de produits naturel devraient pouvoir répondre a
notre difficulé .
quelqu'un connait-il un labo pharmaceutique capable de nous aider
efficacement

bonsoir, Un remède serait susceptible de fonctionner TRICATIONE le laboratoire s'appelle Le Stum Bonne continuation

Je souffre à l endormissement de décharges électriques violentes sans douleur. impossible de m'endormir. ECG IRM ras.
traitement rivotril zéro Trivastal 6 ans ne suffit plus /électro myogramme SJSR KEPPRA pour l instant zéro résultat.
Syndrome anxio dépressif invalidité 58 ans.
Je vais essayer zinc ampoule.

Bonjours .
Je suis enceinte de 12 semaine et depuis presque 2 semaine je souffre de se syndrome qui moblige a dormir la journee car je souffre trop la nuit .
Ma gygy ma prescrit zycum metaliccum 9 ch 5 granule 2 a 4 foit par jour . Ainssi que camprum mettalicum a la meme posologie . Car pour ma part mon muscle parfoit se contract dun coup (pas une crampe ) comme des mini crampe non douloureuse , jai de la pression dans un mollet ou lautre parfoit les deux , ou les mollet qui dance , sa tremble parfoit , sa chauffe , et sa picotte , sa fait mal . Je doit bouger les jambe pour me soulager . Met mise a part met impatience du mollet met jambe ne bouge pas t seul enfin je croit pas .
Se probleme qui engendre de la fatigue et du stresse me provoque une elevation de ma tenssion jusqua 15,5 , se qui me fait peur pour mon bebe .
Puis jai une phobie des crampe et jai tt le temp peur den faire une .
Au secours .

Bonjour
Voici 6 ans que je souffre de picotements sous la voûte plantaire le soir et maintenent c est des démangeaisons uniquement voûte plantaire le soir et parfois la nuit
après i.rm rien.neurogue rien lui il pencherait pour les jambes sans repos.
i a t-il un traitement homéopathique efficace.
merci d avance

Bonjour,
Je fais parti de ces nombreuses personnes qui ont des troubles du sommeil pour différentes raisons dont de l'acouphène depuis l'âge de 17 ans (j'en ai maintenant 55) , les nerfs et maintenant depuis une dizaine d'années de SJSR. Après avoir passé un IRM, pour voir si ça ne venait pas d'un problème veineux entre autre chose, mon médecin ne m'a pas vraiment aidé. J'ai finit par voir un généraliste avec spécialisation en acupuncture et j'ai été tranquille quelques années, c'est revenu depuis 1 an, la seule façon que j'avais d'arrêter cela ou tout au moins de calmer un peu, c'est eau froide sur les jambes des cuisses jusqu'aux pieds, si ça ne suffisait pas, 20 flexions et en plus en étant allongé sur le dos par terre une trentaine de mouvement des bras en partant du vendre jusqu'au dessus de la tête, j'ai vu parfois que même tout cela n'arrivait à me soulager. Il se trouve que je vend des produits à l'Aloé Véra et que depuis debut octobre, mon fabricant français a sorti une boisson à l'Aloé Vera (haut de gamme et bio)et je l'ai essayé car on m'avait dit que ça pourrai m'aider à arrêter de fumer et atténuer mon herpes. Et bien, ce qui est arrivé n'est pas ce que j'attendais, je fume toujour et mon herpes me démange pour le moment les lèvres, par contre je dors comme un bébé, ce qui ne m'étais pas arrivé depuis des lustres. Je reconnais que mes propos vous laisseront septiques, d'autant que je suis distributeur de produit à l'Aloé Véra, mais je tenais à faire partager mon expérience (j'ai demandé à ma maman qui est dans le même cas que moi et qui a démarré une cure d'Aloé Véra pour des problèmes intestinaux et bien elle m'a dit qu'elle n'avait pas une de grosse crise depuis qu'elle prend le breuvage...

Bonsoir,
Je souffre moi aussi depuis plusieurs années du SDJSR. Traitée par médicaments qui me soulagent, mais qui ont des conséquences importantes , je cherche à ma soulager avec des produits naturels.
Ou puis je trouver vos produits à l'aloè Vera, je serais tenter d'essayer.
Merci par avance.

quelqu'un a-t-il déjà pris le traitement indiqué en haut ? si oui quels ont étè les resultats?

J'ai fait prendre le traitement homéopathique à mon mari qui souffre de cette maladie depuis quelques années déjà et il semble que les envies de bouger sont diminuées. Cela va faire 3 semaines qu'il suit cette posologie et je viens d'y ajouter depuis 3 jours les gouttes mais je ne sais pas dire si cela est efficace... à suivre donc, on continue... il n'a pas arrêté le traitement donné par son médecin qui est lui aussi atteint du même syndrome et donc bien placé pour se soigner et comprendre les douleurs des autres patients... je vous tiens au courant si je trouve une solution miracle ! Bon courage car il en faut (à noter que mon mari est âgé de 71 ans)

Cela s'aggrave avec le manque de fer , même si les analyses sont bonnes on peut manquer de fer et cela accentue fortement le sjsr.Pour ma part je prends du fer avec vitamine C lorsque j'ai de grosses crises ( notamment dans les mains) et cela diminue au bout de 4 à 5 jours.

quelqu'un a t-il déjà pensé à prende de la Melatonine..qui favorise le sommeil..c'est l'hormone du sommeil...on en sécrète moins en vieillissant...il existe un produit en vente libre qui en est..j'ai oublié le nom..(9 euros la boite ; une gélule à prendre une heure avant le coucher).
perso, j'ai testé, et mes nuits sont plus agréables et plus sereines...je me réveille mais me rendort..
j'ai testé l'Adartrel,efficace mais je ne veux pa sm'y habituer , l'homéopathie...pas assez rapide à mon goût!!
voilà..

quelqu'un a t'il déjà pensé à soulager le problème du sommeil plus que celui du SJSR?
personnelement atteinte, j'ai testé la Melatonine qui favorise le sommeil...et en dormant bien on ne se rend plus compte du problème..ça ne réduit en rien le SJSR mais ça aide..
mais je suis d'accord ce problème vous pourrit les nuits d'insomnie, autant que les journées de fatigue..

Bonjour,
moi pour le SJSR j'utilise le Tramdol 50 ou 100 et ça marche depuis 5 ans. Maintenant cela devient moins effiace alors j'essaye d'y ajouter de l’homéopathie, (mais tous les Zincum ne m'apportent rien alors avec mon toubib on cherche). Quelqu'un parlait de préparation EPS ? de quoi s'agit il ?

Moi aussi je prennais du tramadol 100 mais avec de gros effets indésirable (bouffée de chaleur tres génante ) et aissayé l amaline sans resultat pour mes jambes mais suis choutée toute la journée .Cherche désespérement solution :)

MOI AUSSI JAMBES SANS REPOS DEPUIS L AGE DE 30 ANS L ADARTEL EST EFFICACE POUR L INSTANT

essayez EPS GRIFFONIA (en pharmacie) 1 c à café matin et soir : améliorations après les 2 premières prises

Une méthode ou thérapie surprenante, mais efficace, la magnétothérapie. Je l'ai découvert par hasard sur internet sur un site "Bio-econet" en désespoir de cause j'ai essayé et...ça marche, j'en suis la première surprise! Depuis j'ai fait passer le message et pratiquement toutes celles qui ont essayé ont eu les résultats qu'elles souhaitaient. Bonne chance et bon courage.

bjr ou avez vous trouvez ce medecin j habite dans le 91 merci bonne journée

Bonjour,
Je vais essayer cette méthode, comment placez vous les aimants pour que ça marche, merci pour votre réponse.

Bonjour,

j'ai 26 ans et comme vous des impatiences. Pour ma part, je prends des ampoules de magnesium marin acheté en magasin à raison de 2 par jour ou 4 quand cela ne va vraiment pas.
Eviter la sédentarité. Moi, dés que cela ne va pas hop je pars marcher un peu.eviter ce qui peut etre stressant aussi et surtout pas d'excès. bon courage à tous

le mgcl2 ne guéri pas ,mais soulage énormément.c'est pourquoi j'en prend régulièrement sous forme d’hydroxyde(chlorumagéne).
Pour le sevrage des médicaments j'ai pris du mgcl2a forte dose; bien-sur les premières nuits,je marchais toute la nuit, jusqu’à épuisement.
mais le mgcl2 m'as permis de tenir.les journées se fut correct,je récupérais.
Après pour les compléments c'est du plus a moyen et long terme.
Je vais essayer d'autre solutions phytos toujours en complément
.en cherchant et parlant
on trouve

Bonjour j'ai trouver une methode qui permet de soulager les jambes sans repos !! Ca marche vraiment je vous conseil fortement de l'essayer !!! Sortir sous la pluie quelques minutes, ensuite rentrer se secher vous verrais ca rechauffe les jambes d'un coup et sa fait un bien fou ! Atention l'eau normal du robinet n'a pas du tout cette effet !!!

J'écris pour ma petite femme qui souffre, depuis deux ans....mais plus particulièrement depuis 6 mois. Lors de ces 6 derniers mois, le traitement que mon épouse a subit (pour un résultat néant),, consistait a une piqûre de vitamines b12 dans le ventre (1x par semaine, puis une fois par mois sur la fin) ainsi que des patchs a placer à chaque fois sur des endroits différents (me souviens plus de l'utilité de ceux-ci...anti-douleurs, mais j'ai un doute). Bref...6 mois pour rien. Les douleurs des 15 derniers jours sont telles qu'elle met un temps fou à s'endormir ...et pourtant, elle est fatugée. Elle est allée voir une personne (qui ne peut décrire sa véritable profession ...très sympa...peut-être quelque chose comme magnétiseur)...il a tout de suite mis de coté les carrences en b12...et a décrit en l'espace de quelques minutes l'état familial (et oui), de mon épouse (ne parle plus, ni à sa maman, ni à son papa, divorcés, depuis des années). Mon épouse à 36 ans. Bref, selon lui, elle s'est constituée une multitude de carapaces ....il a travaillé sur elle ...et y travaille encore ...ma femme, ce mercredi (soit 4 jours après cette entrevue) a vécu une fin de journée cauchemardesque (douleurs aux jambes intensives)...et le moral au plus bas ....selon ce "magnétiseur", il le lui a dit, il devait y avoir un contre-coup dans les jours suivants (les fameuses carapaces)...je suis très cartésien...mais de moins en moins (peut-être par amour, ne supportant pas de voir ma moitié souffrir de la sorte, je ne sais plus trop)...en l'état actuel (le rdv a eu lieu, il y a maintenant 6 jours), état stable (donc, pas d'évolution). Elle n'a pas envie de prendre des médicaments qui pourrait lui faire prendre du poids (elle a déjà des soucis sur le sujet, rien de grave)...les médicaments dont les différents intervenants parlent sont sur ordonnance ? Je suppose que oui. Que faire ..tellement de "choix" pour la soulager, mais le temps presse. Ah oui, nous avons rdv dans 5 jours avec une sommité du monde des magnétiseurs (Denis Vipret). Nous habitons en Suisse. Désolé pour ce grand message...j'ai même peur d'avoir oublié plein de détails. Merci de m'avoir lu. Christian

Bonjour,
J,ai lu votre message au sujet de votre femme et je voulais savoir si vous êtes allez au rdv avec Denis Vipret, et si cela lui a été bénéfique , car moi aussi je souffre des jambes sans repos, et je ne sais plus quoi faire.
Merci par avance de votre réponse .
Pouvez vous me communiquer l'adresse de Vipret, si je ne me trompe pas , il y a eu un reportage a la tele sur ce célèbre magnétiseur ou autre nom et qui est maire d'un petit village dont j'ai oublie le nom
Merci encore
Patricia

Bonjour,

Je ne peux que vous conseiller le traitement naturel concu par une Canadienne, Bee Wilder. Son site est: www.healingnaturallybybee.com. Bien a vous, Helene

Bonjour Christian et courage courage!

Sache que le problème est vraiment neurologique, c'est à dire que un dis fonctionnement physique.
Personnellement, j'ai vécu des année de galère. Étant étudiant, j'ai commencé à être extrêmement fatigué, et souvent malade.
En classe préparatoire, j'ai été présent 2 semaines sur trois à partir de décembre... Je n'ai pu validé mon année malgré des notes plus que suffisante. J'ai poursuivi avec un DUT. En 2 eme année, le choses se sont sérieusement gaté! Je n'ai pu aller en cours ni travailler (en apprentissage) pendant 6 mois! Je suis resté allité avec des douleur monstrueuse 24h sur 24, 7jours sur 7. Complètement épuisé et endolori! Les douleur étaient comme si on me pressait les muscles dans un étau, qu'on me mettait des décharges électrique dans la colone vertébrale, passant par les testicule et jusqu'au pied. Parfois des brûlure, des inflammation spontanée... Des douleurs dans les doigts comme si les os se frottaient les uns sur les autres...
Par la suite, par agacement de mon état, je me suis mis à faire semblant que tout allait bien. J'ai essayé de faire avec, de composer... En ammenagent ma vie en fonction...
Les examens allaient bon train pendant ce temps, mais rien nul part!!! À en devenir fou...
J'ai trouvé un travail à temps partielle. J'avais trouvé un équilibre bien précaire... Je passait une bonne partie de mes week end à me reposer, tant bien que mal, à m'économiser un maximum...
Puis, j'ai été contraint de changer de travail. Une grosse galère! Plus de temps partiel.
J'ai fais plus d'examen que tu ne peux l'imaginer, on m'a prélevé des litres et des litres de sang! Radio scanner... Je n'avais plus aucune vie. Je ne voyais personne parceque j'avais trop mal...
J'ai commencé à avoir des troubles du langage, des pertes de connaissances.... J'avais l'impression d'être bon à jeter à la poubelle! J'ai fais une demande d'handicape qui m'a été refusé pour cause qu'on avait pas trouvé ce que j'avais... (imaginez la colère et la frustration...)
Puis un midi que je regardais la télé, ils ont parlé du SJSR. Je me suis partiellementt reconnu dans certains témoignages... J'ai corru chez mon médecin sans tarder, et je lui est dis, SJSR!!! Il m'a répondu qu'il n'y avait jamais pensé mais que c'était possible. Il m'a prescrit l'adartrel.

6 ans de galère!!! Et en deux jours, je commençais à retrouver une petite forme!! Moins fatigué, moins de douleur... Je me sentait mieux en deux jours seulement! La dose ne suffisait pas mais c'était déjà mieux!
Progressivement, j'ai augmenté la dose avec mon médecin... Mais cela augmentait aussi mes enzymes du fois... En flèches. Le compromis était difficile à trouver. Au bout de deux ans pile, il y a quelques mois, je faisait une sirose médicamenteuse! :-( arrêt du médicament et retour à zéro! Après rendez vous chez le neurologue, il m'a été prescrit le sifrol.
Je viens juste de changer... Il faut le temps que ça soit bien assimilé dans l'organisme. Mais ça m'aide quand même! J'attend de voir le gastro enterologue. Pour le fois.... Il y a un gros historique familliale! :-(

M'a mère est très légèrement atteinte, mais sans conséquence. Idem pour mes tâta et ma grand mère! Je suis le seul à être sérieusement atteint, et je suis un homme!

Je ne sais pas si ta femme a essayé. Mais aller voir un neurologue spécialiste du sommeil, et parlez lui de l'adartrel ou du sifrol. Ça nous change la vie... Le sifrol est remboursé, mais plus l'adartrel...

De plus, une naturopathe peut aider à palier à des carences.... À voir. J'ai rendez-vous dans trois semaines...

Tiens moi au courant!

Bon courage à vous! Bien amicalement!

quel dosage prenez vous d'adartrel je prend le minimum 0.25 depuis fev et je ressentais des effets secondaires tel que trouble de la mémoire immédiate j'ai arrete une quinzaine de jours par la force des choses le médicament était en rupture or je l'ai repris hier soir et j'ai eu deux malaises aujourd'hui avec suée je pense lié à l'adartrel

je préfèrerais trouver une solution plus naturelle sinon je marche pieds nus sur le carrelage c'est vraiment désagréable ce syndrome mais aussi génétique ma grand mère en souffrait ainsi que ma mère.

Je comprend la terrible détresse dans laquelle vous vous trouvez vous et surtout votre épouse.
moi-même touchée par cette terrible affection j'ai longtemps cherché un moyen de me soigner puis j'ai fini par en trouver un qui me soulage et me permet de dormir au moins 4 jours /semaine
Ce moyen est simple pas couteux et accessible à tous sans aucune contre-indication, il suffit de se passer les jambes, de la pointe des pieds jusqu'à l'aine si vous en avez le courage et ce pendant 3 à 4 minutes, c'est dur mais super efficace, plus l'eau est froide, plus c'est efficace et c'est à faire juste avant de se coucher.
Voilà c'est tout croyez moi ça marche !!
amicalement

Ca marche très bien effectivement, je l'ai fait pendant 4 ou 5 ans, mais ça m'a déclenché des crises de rhumatismes. C'est vraiment une galère cette sale maladie! enfin! j'essaye de ne pas trop me plaindre il y a des gens tellement plus malades!
Je crois que le plus frustrant c'est ce degré de fatigue entrainé par la douleur et le manque de sommeil, qui fait que je ne viens à bout de rien. Je suis seule, mon mari est mort il y a 5 ans, mes enfants ne sont pas à mon service, je ne le supporterais pas, mais comme j'aimerais me réveiller un jour dans un environnement calme et rangé! Il faut dire qu'en plus du SDJSR j'ai des acouphènes en continu.

je confirme que l'eau le plus froide possible des orteils à l'aine apporte un réel soulagement. L'idéal, si vous avez une piscine c'est de faire trempette sous les étoiles. Ok c'est un peu frisquet, mais le résultat est vraiment excellent.

bonjour, je souffre du SJSR depuis l'âge de 15 ans et j'en ai 62. Il n'y a qu'à peu près une dizaine d'années que l'on que j'ai eu connaissance de traitements appropriés : j'ai pris du RIVOTRIL, de l'ADARTREL, du REQUIB, du SIFROL le neurologue que je consulte a voulu changer ce traitement argumentant que j'ai prenais trop (j'avais augmenté de moi-même les doses au fil du temps je prenais 2 0.18 le matin, 2 0.18 à midi et 1 0.52 LP le soir parfois +) et m'a prescrit du LYRICA j'en suit à 300 mg par jour et suis toujours au même point. Je souffre terriblement des jambes, et à partir de 18 heures, le soir je ne peux pratiquer aucune activité qui impose de rester assise je souffre même des bras. J'ai essayé l'acupuncture qui n'a rien arrangé, (je ne pouvais même pas rester allongée sur la table de soins) Je suis désespérée. Quel traitement miracle pourrait me soulager si vous en connaissez je suis preneuse
cordialement liliane

essayez EPS GRIFFONIA (en pharmacie)

Bonjour Liliane,

je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis l'âge de 15 ans aussi! j'ai 48 ans et depuis plus ou moins 4 années le syndrome est tellement plus fort que je ne dors presque plus. Miraculeusement je suis debout mais fatiguée. J'ai essayé l’acuponcture (aucun résultats après 6 séances), les somnifères (bon résultats au début mais accoutumance, j'ai stoppé car néfaste malgré tout), actuellement je prend des plantes, des goutes homéopathique) ce dernier traitement seul est absolument inefficace par contre cumulé avec le yoga mes nuits sont bien moins agitée et je me sent soulagée. J'ai vu un neurologue qui m'a prescrit du sifrol mais je n'ai pas osé le prendre.Une carence en fer serait aussi à l'origine des troubles. Ce n'est pas facile je cherche, je pense que l’hygiène de vie, de l'exercice régulier (3 fois par semaine)des plantes apaisantes et le yoga peut aider en positivant sa vie mais c'est plus facile à dire qu'a faire! Je te souhaite beaucoup de courage et de la patience et recherche qui sais...

Je suis un homme de 63 ans .depuis 15 ans rivotril,requip,tramadrol et moi aussi désespéré car on me propose Sifrol.

Quand ont voit les contres indications.....

Par contre j ai vu une info concernant le traitement des jambes sans repos par rafraichissement du lit par un fin matelas avec circulation d eau pouvant être réglée de 18 a 40 degré.

J ai déjà remarqué quand le lit était froid je m endormait mieux.

pourquoi pas et pas de contre indication/

Bon courage

Bonsoir je n'ai pas votre maladie mais j'aime m'informer face à vos témoignages qui me fot de la peine je connais un forum où la maladie est directement lié avec la nourriture et complément alimentaire
c'est le forum du Professeur Petzouille un gentil monsieur qui donne tout son savoir
bonne chance !! gardez le moral !

http://forum.lixium.fr/l-bigoufu.htm

Doucement avec les médicaments ! Et attention à l'alcool, le moins possible, sinon on se retrouve aux urgences. Ce qui me réussit le mieux, c'est d'adapter mon mode de vie : jamais de sortie le soir ; dès l'apparition d'une crise promenade avec mon chien ; et beaucoup d'explications à l'entourage ; à table c'est moi qui fais le service pour avoir un prétexte pour bouger ; je lis debout. L'important c'est d'accepter le problème et de le faire accepter par l'entourage. J'ai réussi à revenir à 2 x 0.18 Sifrol vers 17 h et 75 mg de Tramadol retard au coucher vers 21 h. Mes nuits se terminent vers 01 h. C'est socialement étrange mais le meilleur moment de la journée est la fin de la nuit quand je suis très actif sur internet. Courage, nous ne sommes pas seuls à souffrir !

Bonjour Liliane, je souffre également du SJSR depuis de nombreuses années. J'ai 65ans. Je prend du MIRAPEX depuis une dizaine d'années et ça m'aide beaucoup. Si je ne prend pas ce médicament je ne dors pas de la nuit ou très peu.
Au début je trouvais que le médicament n'agissait pas toujours.Ça fonctionnait quelques nuits et pas du tout une autre nuit. Parfois j'avais les symptômes parce que j'oubliais de prendre le médicament, parfois j'avais pris le médicament mais j'avais quand même les symptômes.
J'ai réalisé au fil du temps que une très petite quantité d'alcool (une demi coupe de vin ou un petit verre de bière au souper était suffisant pour empêcher le médicament d'agir. Je ne prenais pas régulièrement d'alcool mais j'ai arrêté complètement depuis un ans, et le Mirapex fonctionne parfaitement et régulièrement (si je n'oublie pas de le prendre).
J'espère que cette information va t'aider.
Bonne chance!
JC

PS: Il est 1:00 heure du matin et je ne dormirai probablement pas cette nuit...j'ai oublié de prendre ma dose de Mirapex au souper!

l'adartrel n’étant pas bénéfique, j'ai fait un sevrage brutal.
pour cela j'ai pris du chlorure de magnésium:j1 un verre toutes
les 3 heures;j2et j3 toutes les6 heures;j4j5j6 toutes les8 heures.
j'ai arrêté 4 jours puis repris 1à2 verres pendant 3 semaines.
en même temps, j'ai fais une cure de potassium; puis j'ai pris de la levure de bière ,une gélule à chaque repas et une cuillère à soupe d'argile verte.

bonjour
j'ai arreter comme brutalement l'adartrel, et jai eu d'enormes douleurs, meme en journée, et là je viens de commencer le magnesium et cette nuit, je n'ai pas eu mal , pourquoi il faut prendre du potassium de le levure de biere et de l'argile ? avez vs arreter, depuis le magnesium ? merci de votre reponse qui me serait tres utile , bon week end

Bonjour Loulou,
ma mère parlait toujours d'impatiences, personnellement j'en soufre de temps en temps mais ma sœur est même atteinte dans les bras,(elle ne dort presque pas depuis des années). Toutes les deux nous essayons de régulariser ce problème. Je connais le chlorure de magnésium en ayant beaucoup consommé etje suis très phytothérapie, ma sœur pas. Pouvez-vous me dire quels ont été les résultats pour vous ? Merci d'avance

essayez EPS GRIFFONIA (en pharmacie)

bonjour Laheyne
depuis 6 mois,je ne prends plus de médicaments.j'ai refait un traitement choc avec du mgcl2,suivi de prise normale 2à3 verres par jour pendant 2 mois.aprés le premier traitement choc pour le sevrage de médicament, j'avais encore une jambe qui était douloureuse la nuit.à ce jour je ne prend plus de mgl2.je n'ai plus mal aux jambes sauf aprés une activité soutenue pendant la journée.
dans la journée tout va trés bien; la nuit je pense que mon sommeil est encore perturbé.je me léve 1à2 fois 1/2 heure afin de mieux me rendormir dés que je me réveille.
il est important de prendre du potassium pendant le traitement choc.
je prend 6 gellules de levure par jour.
je prendrais de l'aloe vera en plus ; mais pour l'instant je veut voir les résultats uniquement avec la levure.

Bonjour,
Je souffre d'impatience mais aussi j'ai mal a tous les points d'appui (myofasciite), fatigue et troubles cognitifs et cela depuis que j'ai ete vaccinée contre l’hépatite B, le neurologue qui me suit me dit que ce serait du aux adjuvants, notamment l'hydroxyde d'aluminium
Je prends un traitement homéopathique dont zingum, rivotryl que je dois diminuer et pour les douleurs omniprésentes le jour comme la nuit du lamaline, j'ai deja essayé de nombreux traitement mais j'ai très facilement des nausées et problèmes digestifs. J'ai pris note des différents traitements non chimiques

Une nouvelle technique utilisant des technologies de pointe commence à être utilisée en France. Cette technique provient des Etats-Unis où elle est approuvée par des Médecins reconnus. Cette technique est peu connue en France mais elle tend à se développer. Ce n’est pas une technique médicamenteuse et ses effets peuvent durer. Ma mère avait un traitement qui lui donnait des effets secondaires sans lui permettre de dormir. Depuis 4 mois, elle dort sans se lever et se réveille reposée. En plus elle a pu diminuer son traitement de moitié. C’est une vraie révolution qui a changé sa vie !

je souffre des jsrs et votre technique des Etats-Unis m'inttéresse j'ai pris des medicaments adadrel neupro et rien n'a changé,je suis obliger d'arrêter tout et une nouvelle méthode serai la bien venue merci de vous lire bientôt.

merci de me dire quelle technique et qui la fait j'ai le s j r

Bonjour Claude ! Est-ce possible de savoir la nouvelle technique que votre mere a suivie ,,, merci

Merci de me communiquer le nom de cette nouvelle technique

jpe souffre des jsr depuis 10 ans j'ai 68 ans actuel je prends des pachs de neupro prescrit par le neurologue c'est mieux mais aimerait trouver plus naturel merci de m'indiquer votre méthode

essyez EPS GRIFFONIA (en pharmacie)

merci de me donner cette nouvelle technique. arl

merci si vous pouvez donner le nom de cette technique et qui la propose

Vous parlez d'une technique nouvelle appliquée en France. Comment s'appelle-t-elle? Puisqu'elle semble si bien soulager votre mère, donnez-nous plus de précisions, c'est d'autant plus intéressant qu'elle ne serait pas médicamenteuse!!! Merci d'avance

Bonjour,
Comme beaucoup de ceux qui en sont atteints, je souffre beaucoup de cette maladie.
Je vous serais donc très reconnaissant de m'indiquer cette fameuse méthode qui semble si bien réussir à votre mère.
D'avance merci et cordialement à vous

bonjour
je souffre énormement des jambes et j'ai arreté l'adartrel , depuis je ne dors plus qu'avec des antalgiques puissants, pouvez vous me donner cette nouvelle technique
par avance je vous en remercie vivement
cordialement

pourriez vous me donner le nom de cette technique merci d'avance, lorsque l'on souffre on est pret a tester diverses methodes - cordialement

bonjour,
pouvez vous me donner le nom de cette nouvelle methode , svp?
Merci d'avance
cordialement
myriam

depuis 20 ans je souffre des jambes sans repos j'ai pris adartrel qui me fait plus rien.aidez moi avec votre technique.

Bonjour,

je vous conseille le traitement naturel indique sur le site: www.healingnaturallybybe.com. J'ai teste et les resultats sont incoryables pour peu qu'on soit patient et qu'on s'accroche. Bien a vous, Helene

Bonjour Claude,
Je vous écrit de Montréal -Québec- Je suis vraiment intéressée par cette nouvelle méthode - Je souffre du SJSR sévèrement depuis 4 ans. J'ai 52 ans et je dois travailler encore longtemps. C'est dur dur dur, J'essaie d'être courageuse mais la vie est souvent devenue un enfer avec cette fatigue Je suis toujours épuisée au bureau et souvent improductive. Comme on peut se sentir seule !!!!
J'ai essayé tous les médicaments lourds - Requip (ici connu sous le nom de Mirapex) cela a été le miracle pendant quelques mois mais je développe rapidement de la tolérance aux médicaments et ça ne fait plus d'effet. J'appréçirais vraiment en savoir davantage sur cette nouvelle méthode, ci ce courriel vous parvient.

j'ai 61 ans et je souffre d'impatiences depuis 3 mois.
quelle est cette nouvelle technique?
merci d'avance pour votre réponse

voudriez vous me parlez de votre technique car j'ai 52 ans il y a deja quelques annees que je souffre de cet horreur j'ai prit de l'adartre j'ai commencer avec du 25 cela ne me faisait rien il a ete jusqu'au dosage 75 que je ne supportait plus j'ai fini par lui demander d'aller voir un autre nerologue qui lui ma donner du rivotrir cela va mieux mais je ne suis pas trop medicament car les effets secondaires font peur!!!!!merci de me repondre cordialement

bonsoir pouvez vous me donnez plus de précision sur cette nouvelle technique je serais tres intéressé mon pere souffre de cette maladie merci
cordialement

Oui je veux bien vous croire, mais vous ne dites pas ,quel est cette nouvelle méthode, qui vient des USA, j'ai une amie très proche qui souffre de cette maladie .. bonne journée...merci

bonjour.j'ai les impatientes depuis 20 ans il y a 5 ans le medecin m'a ordonné ardartrel 0.5 et 2 cela m'a beaucoup aidé mais aujourd'hui ce medicament a été supprimé et je ne tiens plus en place (supprimé du jour au lendemain) auriez vous une solution car je deviens folle et je dors 1h30 par nuit
merci si vous avez une solution provisoire car j'ai rdv le 6.02.2012 merci por votre aide

ANNE

BONJOUR COMME VOUS JE SOUFFRE DEPUIS 20 ANS MOI LE MEDECIN M A MIS SOUS RIVOTRIL CELA M AIDE A DORMIR MAIS SOULAGE TRES PEU MES DOULEURS J AI TROUVE UNE SOLUTION MIRACLE DEPUIS 5 MOIS JE VAIS VOIR UN OESTEOPATHE CAR CE SONT LES MUSCLES DES FESSES QUI SONT NOUES ET UNE UNE SEANCE PAR MOIS JE N AI PLUS MAL DU TOUT VOUS DEVRIEZ ESSAYER SI VOUS VOULEZ VOUS POUVEZ M APPELER ARLETTE 0623434546 C EST INCROYABLE ET LE KINE MA DIT QU IL SOIGNAIT BEAUCOUP DE PERSONNES ATTEINTES DE CE SYNDROME BON COURAGE

j'ai lu sur le forum votre contrendu sur le traitement des jambes sans repos dont je souffre également ,vous parlez d'osteophate et de kiné lequel vous conseillez,et vraiment le résultat vous a changé la vie rapidement ou pas c'est epouventable cette maladie
je prend du rivotril de l'ardratel et tout ça ne me soulage pas aller au lit est un calvaire
merçi d'une réponse
NICOLE

bonsoir,
Une personne pratiquant le shiatsu a dit qu'en 3 séances le problème pouvait etre résolu. bon courage

Bonjour,
Pourrai-je en savoir + sur cette technologie ?

Souffrant depuis longtemps du syndrome des JSR, merci de bien vouloir me communiquer cette nouvelle technique et m'indiquer le praticien qui l'utilise

de grâce,soyez aimable de me communiquer le nom de ce praticien je ne dors plus avec cette maladie et l'oméopathie depuis décembre 2011 n'a rien arrangé!!!merci.

Bonjour,
Pourriez-vous me donner le nom de ce traitement utilisé aux EtatsUnis et depuis peu en France. Merci par avance. Meilleures salutations

Bonjour,
Je suis intéressée d'en savoir un peu plus sur la nouvelle technique que vous mentionnez dans votre message.
Pourriez-vous m'en dire un peu plus à ce sujet ?
Merci beaucoup d'avance et meilleures salutations,
Claire.

Bonjour

Qu'elle est cette nouvelle technique pour les jsr?

Où et par qui et faite cette technique?

C'est pour ma maman de 75ans qui n'arrive plus à dormir une seule nuit sans que ses jambes la font souffrir!!

Merci de me répondre SVP

Je prends de l'ARDARTREL depuis plusieurs années mais rien n'y fait - c'est de pire en pire - quelle est cette nouvelle technique s'il vous plait.

bonjour,
Mon mari souffre maintenant depuid 4 ans du syndrome des jambes sans repos et ses troubles deviennent envahissants. Il a 57 ans et vous parlez d'une méthode permettant de diminuer le traitement: il est à la dose maximale et je serais très intéressée de découvrir cette solution. Pouvez-vous m'en dire un peu plus?

Merci d'avoir pris le temps de me lire et peut-être aussi d'avoir la gentillesse de me répondre.

Bien cordialement

Nanou

essayez EPS GRIFFONIA (en pharmacie)

aidez moi jambes sans depuis 20 ans voudrait mon traitement lourd qui n'est plus efficace

bonjour ,j,ai mon fils qui a 36 ans et atteint de la maladie des jambes sans repos il a un magasin a faire tourner cela me fait mal au coeur de le voir sans dormir et toujour bouger les jambes au repos son pere et pareil voulez vous nous aider je vous remerci a l,avance !!

bonjour,cela fait plusieur années que je soufre de SJR et si je peut éviter l'Adratel avec cette nouvelle technologie alors je suis preneur.merci de m'indiquer cette méthode qui vient des USA

Essayer de faire des position de kung fu avant de dormir se qui revitallise les jambes par une grande circulation sanguine. ces positions doivent etre faites pendant 10 à 15 minutes et il faut ca tire (chauffe)
http://www.kung-fuwushu.be/position.htm

pour le "mapu" placer les pied parralèles , tender les genoux vers l'extérieur et faite descendre le poind du corp jusqu'a ce que ca force
la position la plus efficace est le "xiu bu"

ce ne sont pas des remèdes mais ca apporte un grand soulagement

Courage à tous ceux qui confient ce problème que je rencontre aussi depuis 5 ans maintenant. Je prends du sifrol (1.5 X 0.18 mg le soir) mais la liste des effets secondaires vient d'être complétée et détaillée et me pose beaucoup de questions. Il faut dire que je suis aussi appareillé contre les apnées ( 50 par heure auparavant) et que le sifrol déprime le système respiratoire. Il y a aussi les effets compulsifs, en jeu et en achats qui peuvent être un gros gros souci, j'arrive à canaliser un tant soit peu mais...je les confirme, la boulimie aussi...
Je vais passer un examen de la vue car j'ai des doutes sur certains moments de flou dans ma vision... Je note vos remèdes homéopathiques et autres, je vais essayer. Le seul complément alimentaire dont je suis CERTAIN qu'il a un effet est le fer, même si on en manque pas dans l'analyse de sang, la prise (ou non) d'un comprimé de vistaferrum le matin change ma soirée du tout au tout!!! Si je l'oublie c'est direct. je l'avais lu sur Internet et je le confirme, chez moi, ca retarde et ca diminue les symptômes du soir.
Continuons les échanges

bonjour j'ai aussi les jambes sans repos et souffre beaucoup peut tu me dire ou trouver le vistaferrum merci

BONJOUR JE SUIS GUERIE APRES QQ ANNEES DE GALERE A ME MPROMENER DS LA MAISON LA NUIT ET AU SPECTACLE ALLER DEBOUT DS LE FOND DE LA SALLE
CROYEZ MOI 3 SEANCES EN MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE ET OUF JE VIS ET REVIS QUE DU BONHEUR

bonjour, de quelle médecine chinoise voulez-vous parler, je souffre énormément de mes jambes et maintenant le sifrol n'est plus remboursé? Merci beaucoup

Bonjour, je souffre egalement du sjsr depuis des annees, pouvez vous me dire ou je peux suivre cette technique de medecine chinoise.
merci

Bonsoir A qui faut t'il s'adresser pour avoir les seances traditionnelles de medecine CHINOISE merci

Mon mari souffre comme tant d autres de SJSR depuis + de 20 ans.
je suis + qu intéressée par votre message.
Merci Mr ou Mme "Chesnot" de me donner les directives pour en finir
tout comme vous en séances de médecine traditionnelle chinoise.
Comment dois je m y prendre? Un très grand merci de votre gentillesse à me répondre. A vous lire ; merci merci..

Pouvez vous me dire qu'elle est cette medecine Chinoise ?
Merci de bien vouloir me répondre

BONJOUR
J'AI LA MEME MALADIE QUE VOUS . POUVEZ VOUS ME DONNER L'ADRESSE
DE VOTRE BONHEUR ? MERCI

CORDIALEMENT Y F

BONSOIR
J'AI LE MEME PROBLEME ET VOUDRAIS SAVOIR COMMENT ET OU PRATIQUER
VOTRE TRAITEMENT . MERCI POUR LA REPONSE

CORDIALEMENT Y F

Bonjour,
Pourriez-vous me dire quelle médecine traditionnelle chinoise vous avez choisie ?
Merci pour votre message et votre réponse,
Meilleures salutations,
Claire.

Je souffre syndrome également j'ai 63 ans , j'évite la médication chimique aussi je voudrais connaître la médecine traditionnelle chinoise et la nouvelle technique américain .

quelle est la medecine chinoise que vous avez choisie?
merci

Pourrais tu me donner qq adresse je suis dans la ville de croix
à coté de LILLE.merci.

pardon c'est ayur -veda medecine vedique indienne si vous prefferer, vea signifie connaissance et ayur immortalité donc medecine ayurvedique .

bonjour en aurveda il utilise la plante appelee MURCUNA PRURIENS elle favorise la dopamine dans le cerveau,c'est naturel et sans effets secondaire et bio,il l'utilise depuis 5000 ans avec succes,elle ne coute pas tres chere ,c'est destinee surtout pour la maladie de parkinson et des jambes sans repos.en homeopathie il y a aussi dolichos pruriens ou 7 ch je ne sait pas si sa marche aussi bien .

SVP! j’ai un enfant agé de 8 ans qui est très sensible au froid. A chaque chagement du climat, il commence à éternuer puis à tousser séchement et d’une manière très aigue. Il eternue tout le temps. y a t-il un remède?? Merci d’avance!!

j ai souffert du sjsr 6 mois sans savoir ce qu il en etait
j ai enfin consulte un neurologue repute de marseille
adartel 0,25 chaque soir 3HS AVANT DE DORMIR
PLUS RIEN ET PAS EFFET SECONDAIRE....

Bonjour
Pouvez vous me donner les coordonnées de ce spécialiste, j'habite aussi Marseille
Merci

bonjour,
comme certain, je souffre depuis "presque toujours" du SJR. J'ai vecu longtemps dans un pays chaud et mettais sur le compte d'une mauvaise circulation.
J e douchait mes jambes plusieurs fois pas nuit, maintenant je prends sifrol.
Efficace mais jusqu'a quand ?
Un truc qui marche bien: 3 goute d'huile HE menthe poivrée,sur chaque jambe après les avoir asperger d'eau avec brumiseur(genre Evian) ensuite je frottais toute la jambe.L'eau evite que la peau absorbe trop vitre l'HE.Il s'en suit une senssation de frais qui dure relativement longtemp.

Bonsoir,
Ma femme souffre du SJR, pouvez vous me dire qu'est ce que c'est que l'huile HE menthe poivrée ? Où peut on la trouver ?
D'avance merci

bonjour moi jai 19 ans et depuis lage de 7 ans environ jai des mals de jambes que personnes dans ma famille ne semble comprendre en plus je ne dort pas beaucoup, mes jambes me font une sensations de brulures, de picotements, elles engourdissent à rien, la même chose se produit au niveau des bras (poignets). jai tout essayer de mettre des oreillers pour surelevermes jambes, jai pris des calmants naturel pour le stress, je dort avec un coussin chauffants depuis environs 10 ans mais rien ne marche. jai consulter plusieurs medecin et il me croit folle, rien ne fonctionne jai essayer pendant 2 ans de prendre du mirapex (precript) au début sa fonctionnait mais maintenant rien aucun effet. jai décider de me mettre à la tisane pour me clamer. je doit constament bouger le jour et la nuit aucunes positions ne me fait. pourquoi ? personnes n'est capable de trouver le problème meme pas un neurologue. si quelqu'un avait un truc maison qui pourrais maider à calmer mes mals de jambes et maider enfin à dormir.. tout les trucs sont les bienvenue.

merci d'avance

Cela fait trente ans que je souffre de sjr. J'ai pris Ardartrel 0,25 quand j'avais mal puis j'arrêtais. Mais maintenant depuis 6 mois j'en prends tous les soirs et la dose a augmenté. Je ne voulais pas en prendre tous les soirs mais j'y suis bien obligée. J'ai pris de l'homéopathie mais je n'ai pas vu de changement. Je fais très souvent la sieste car je suis debout depuis 4 h du matin mais cela ce passe mal parfois je suis réveillée au bout d'une demi-heure par mes jambes. Je ne veux pas prendre de l'Ardartrel l'après-midi. Je vais essayer Mérarelax et Griffonia pour voir.

je souffre du syndrome des jambes sans repos. Le neurologue m'a prescrit de l'adartrel 2 mg par jour. Cela a totalement stoppé le problème des impatiences cependant au bout d'un an j'ai eu des problemes de secheresse occulaire importants. j'ai pose la question à mon ophtalmo qui m'a confirme que cela pouvait etre cela. Je dois donc mettre des gouttes de vismed dans les yeux pour calmer les brulures et larmoiements.
J'ai consulte depuis un homeopathe qui me donne depuis 5 mois:
je suis passee depuis 5 mois de 2 mg d'dartrel à 0.25mg le soir et tout va bien avec traitement suivant:

150 cc de preparation EPS sans ordonnance et non remboursee 20€:
1 cuillère à cafe le matin (c'est pas bon du tout)

- mucuna pruriens (plante pour impatiences)
- valeriane
- radis noir

et en plus
- zincum metallicum 9 ch (pour les impatiences)
- nux vomica 9ch
- natrum mur 9 ch
- zizia 7 ch (pour les impatiences)

3 granules de chaque matin et soir

voyez un homeopathe car cela marche bien
bon courage

Bonjour,
Merci pour le traitement préconisé mais que signifie EPS et où peut-on trouver cette préparation
dans l'attente merci beaucoup
cordialement liliane

qu'est-ce la préparation EPS ?
Mucuna pruriens, valériane, radis noir,quelle quantité par jour.

J'aimerais partager des commentaires avec ceux ou celles qui prennent du mirapex pour le syndrome des jambes sans repos.

Bonjour,
J'ai 34 ans et je souffre de ce syndrome depuis que je suis toute petite. J'ai toujours connu mes jambes et mon bassin bouger la nuit. je croyais que c'était normal..... une fois que je m'endors ça ne bouge plus. Cependant, depuis quelques années, le sommeil est de plus en plus difficile. Souvent les médecins mettaient ça sur le compte du stress. Je suis suivie depuis l'âge de 18 ans par des pys.... et j'ai connu plusieurs antidepresseurs et/ ou anxiolythiques. Dernièrement, je n'arrête pas de me lever toutes les 5 minutes pour aller aux toilettes, j'ai la peau qui me démange de partout, j'ai des tics faciaux, et je fais même des cris à mon insu....tous ces symptomes me font peur Tocs ? démences ? On m'avait donné du Rivotril. ça a bien marché au début..puis plus rien.
Mon médecin ne prend pas mes plaintes au sérieux.
Que faire? je ne dors plus, j'ai l'impression que je vais devenir folle.
Merci pour votre aide.

Je souffre des jambes sans repos depuis plusieurs années. Après avoir essayé le Rivotril et le Requib (normal), ce qui ne faisait plus d'effet, je prends maintenant du RequibModutab (médicaent à effet prolongé) et celà fonctionne sans trop d'effets secondaires. Lorsque le REQUIB MODUTAB NE FAIT PLUS EFFET OU MNS D'EFFET JE PASSE AU MIRAPEXIN PENDANT 2 SEMAINES, celà aide. Donc 2 possibilités Requib Modutab et Mirapexin. Voilà j'espère vous avoir aidé.

je suis atteint du meme syndrome et maintenant plus rien je conseille a tous les malades un medicament qui s'appelle sifrole et vous verrez

je souffre de sjrs depuis 3ans. j'ai 54ans. j'ai tout essayer adartrel,sifrol,rivotril,ect....depuis 5 mois je prends neurontin 0,800mg le matin 0,400mg a midi0,800mg le soir . je dors mieux,environ5h d'affilees mais il semblerait que comme les autres medicaments que j'ai pris il y aie une certaine accoutumence et il ne fera plus effet. merci de vos conseils je vais essayer le vinaigre de cidre et le zincum5ch.

Je prend mirapex0.250mg au coucher depuis 3ans.Je suis soulagée du syndrome mais il ne faut pas oublier la pilule un soir car,ça recommence .

je prends adartrel depuis 3 ans en ayant commencé a 0,25 puis 0,50 et toujours en augmentant et maintenant a 2g je voudrais areter et essayer l'homéopathie mais comment s'y prendre?

j ai le syndrome des jambes sansrepos j ai essaye avec des medicaments rien maintenant je prends une serviette imbibe de vinaigre de cidre que je laisse pendant dix minutes apres je peux dormir en paix pendant trois a quatre semaines

il faut essayer divers methode

J'ai le syndrome des jambes lourdes. J'ai essayé avec des médicaments... rien. Maintenant je prend une serviette imbibée de vinaigre de cidre que je laisse pendant dix min. Après je peux dormir en paix pendant trois semaines..

Je viens de lire le témoignage de Bernard ; souffrant des mêmes symptômes, en particulier de l'endormissement au volant et bien sûr du SJSR, je prends actuellement du Métarelax, un complément alimentaire qui contient de la taurine ; c'est très efficace ; j'ai aussi pris du griffonia (plante d'afrique du sud qui contient du 5htp) qui est tout à fait indiqué pour ce syndrome. Avec l'association des deux dans un premier temps tous les symptômes ont disparu. Je ne conserve maintenant que le métarelax. J'avais pris, pendant une dizaine d'années du zincum metal mais cela ne faisait plus effet tellement les douleurs étaient importantes. Je vous conseille d'essayer les deux produits avant de repasser à des traitements plus lourds. Bon courage

Bonjour,
J'ai 48 ans. Je souffre aussi du SJSR diagnostiqué depuis 5 ans suite à un test du sommeil que j'ai fais car je venais d'avoir un accident de voiture du à un endormissement au volant à 9h00 du matin !!! A l'époque, j'avais un très mauvais sommeil; je me réveillais plus fatigué que la soir au couché. Je mettais cela sur le compte du stress et de la dépression nerveuse et étais soigné avec des anti-dépresseurs et des anxiolitiques.
Suite au diagnostic du SJSR, les symptômes se sont tout d'abord aggravés (impossibilité progressivement de plus en plus grande de rester couché, voir assis le soir, avec l'impossibilité de m'endormir). D'autre part, ma neurologue m'a proposé un traitement à base de médicament "dopaminergique", le Mirapexin (équivalent du Sifrol). Ce traitement s'est dans un premier temps avéré efficace et m'a permis de retrouver une bonne qualité de sommeil et de passer des soirées acceptables. Cependant, j'en suis arrivé à prendre la dose maximale de Mirapexin et, malgré cela, les symptômes continuent à s'amplifier. A nouveau, je tourne en rond 2 soirs sur trois, je dois prendre des douches glacées sur les jambes avant d'aller dormir. Cela devient un enfer.
Je vais essayer les traitements homéopathiques proposés ici, en particulier le zinc. Je vous tiendrai au courant de leur efficacité chez moi.
Bon courage à tou(te)s.

J'ai 63 ans et souffre du SJSR depuis 6 ans: la maldie est reconnue par mon médecin (!!) , il m' a envoyée faire un séjour à l'hopital, où le syndrome a été reconnu:je prends du requip avec succès pour les nuits. la maladie progresse= dosages augmentés! mais j'invite tous les gens du forum à aller en neurologie hospitalière.ma famille reconnait l'"intolérabilité" de cette maladie, ma fille de 35 ans en connait quelques épisodes ce qui me fait penser à la génétique!malgré les pb lymphatiques dus au médicament( j'ai essayé Rivotril sans succès et Adartrel m'a été déconseillé par le neurologue)je continue car je peux dormir!! bon courage à tous, pour le reste, j'ai des épisodes de douleurs et elles deviennent insupportables ( quand par ex j'ai oublié le médicament)

Bonsoir, j'aimerais connaitre pour les JSR que j'ai depuis quelques années s'il existe un endroit de Thalassothérapie pour guérir ce phénomène.
D'avance, merci.

J'ai 77 ans depuis l'âge de cinquante ans que j,ai commencé
à avoir mal aux jambes, c,est moi qui ai découvert dans une revue que j'avais ma maladie, mon médecinde famille, ignorait cette maladie.
J'ai lu les témoignages, personne ne se plaint de tomber
facilement, le moindre obstacle me fait tomber, je dois sans cesse me surveiller, je voudrais savoir d'autres personnes ont les mêmes symptomes.merci.

Je vous lis et retrouve toutes les douleurs qui me sont insupportables , invivables.OUI moi aussi je tombe facilememt je ne tiens pas sur mes jambes et c'est pénible

Je suis très intéressé par le témoignage de Pierre (5 avril 2006) concernant l'utilisation de l'homéopathie et du zincum metallicum. J'ai moi-même été soigné au Sifrol ( en 2008) avec des résultats très discutables si ce n'est un endormissement diurne qui m'empêchait de conduire plus longtemps que 15 minutes d'affilée. Par Internet j'ai découvert que Zincum metallicum 9 CH en granules pouvait être utile (je l'utilise à 5 CH). Depuis, ma vie et mes nuits sont transformées ! Dès que les jambes me font mal(de jour aussi : théâtre,concert) je prends 3 granules et dans le demi-heure qui suit le calme revient.

Bonjour, Pour ma part, mon médecin homéopathe m'a prescrit pour le pb de jambes sans repos, du zincum mettalicum 9ch (5 granules) et causticum 9ch (5 granules), le soir au coucher. Cela focntionne très bien pour moi, pour le moment.

A nouveau j'ai des impatiences dans les jambes, elles avaient passées pendant quelques mois à ma grande joie.
Mais le rhumatologue m'a donné depuis avril 2010, LAROXYL 40 mg pour la fibromyalgie ; je ne sais pas si ce médicament a agit sur les impatiences.
Je prends aussi ZINC en homéopathie

Hello, J'ai 27ans et souffre comme tout le monde ici de ce fabuleux syndrome depuis une bonne quinzaine d'année...merci maman ;) et malheureusement, si j'ai eu fille, elle sera presque condamnée à l'avoir aussi...
De mon coté, lors de crise aigue (tous les soirs pendant 1/2 mois) la seule chose qui me calme c'est de prendre un concentré puissant de vitamines, de faire beaucoup de sport et de m'étirer longuement le soir avant de dormir. Généralement les symptômes se calment au bout d'une bonne semaine.
Voilà ce qui fonctionne pour moi, si cela peut soulager quelqu'un j'en serais très heureux :)

Bonjour, loin d'etre habituée aux forum, je suis contente d'avoir cherché sur le net les signes de cette maladie, en effet j'ai toujours plus ou moins eu des impatientes mais sans réelles conséquences ni douleur, hors je suis enceinte de 7 mois et mes nuits ne sont plus qu'insomnie.

Après avoir lu tous ces témoignages je vais m'empresser d'aller à la pharmacie chercher de zincum, j'espère juste que cela est compatible avec la grossesse, heureusement que les forum existent car malheureusement les médecins ne considère pas cela comme important et vous bourre juste de magnésium sans prendre en considération tous les désagréments de cette maladie.

Bonjour a tous, j'ai 65 ans et je viens de découvrir ma maladie(jambes sans repos)c'est une horreur de souffrir de la sorte, je ne dors plus la nuit je erre dans appart. je ne suis bien que debout a faire le va et viens, que faire mon d ieu.J'ai pris rendez-vous avec mon médecin, mais a vous lire toutes, je ne vois pas de remède et j'ai trop peur, je vous tiendrais au courant bonne journée a tous et toutes. nina

JE SUIS PARKINSONIEN DEPUIS SEPT ANS J'ai pris trivestal lp 50 ET SINIMET 100GR ET RIEN CONSTATE ET LA MALADIE SE DEVELOPPE D'UN MOIS A L'autre et je vous demande s'il vous plait de me donner l'adresse et le nom de labo en suisse qui traite avec la medecine douce

Bonjour, je viens de lire tous les messages et je vois que je ne suis pas un cas isolé. J'ai essayé tous les médicaments cités plus haut , mais je ne les supporte pas(agresivité,etc)
Une fois j'ai eu la désagréable surprise de confondre les panneaux de vitesses. J'ai donc tout arrêté.
Je pensais vivre avec cette maladie, mais celà devient intenable. Je ne sais plus quoi faire

je souffrais du syndrome des jambes sans repos. J'ai fait une cure de Chlorure de magnésium pour une autre raison et ce syndrome a disparu. Je l'ai conseillé à une collègue,également atteinte, et plus rien.1 sachet de chlorure de magésium (à acheter en pharmacie, 1.20€) à diluer dans 1 litre d'eau. Prendre 1 verre 3 fois par jour.

Bonjour,
J'ai 40 ans je souffre du SJSR depuis l'âge de 15 ans en tout cas je me plains de douleurs dans les jambes depuis cet âge là et on m'a diagnostiqué le syndrome fin 2007 car j'avais entamé pleins de controles divers pour trouver d'ou cela provenait. Ma neurologue m'a donc prescrit adartrel que je ne supporte pas. J'ai essayé la réflexologie depuis une année j'y vais régulièrement à savoir une fois tous les 2 mois, et ça agit énormément sur le système nerveux, depuis je revis. Je dors mieux et la journée au travail est moins galère.

Bonjour je soupçonne avoir le syndrome des jambes sans repos je suis épuisé du au sommeille agité j ai eu souvent dans le passé des douleur dans les jambes a vouloir les casé ou les tordre dans tous les sen-cens ses pas permanent mes sa m arrive je toujours pensé que cette un manque de magnésium j ai fait des cure sa me soulageai un peu mes sa réglai pas le problème . Depuis un tant avec mon Médecin on en discute il ma proposé un traitement médicamenteux mes les effet secondaires me font un peu peur que pensé vous d un traitement a la Griffonia et quelle dosage me conseillé vous merci car enfin j ai une piste pour mon mal être qui dure depuis si longtemps j ai 41 ans et je soufre de sa depuis 5 a 6ans merci beaucoup d avance de votre éclaircissement

Je suis touché par la détresse de la plupart des témoignages. Certains médecins ne nous prennent pas au sérieux. Je prends adartrel 0,5 deux à trois fois par jour depuis un an et demi; ça calme un peu mais le jour pas de TV souvent parce que le sjsr est pénible. Ou bien je regarde la TV debout parfois en marchant. Mais je dors bien. Le sjsr a commencé il y a 10 ans après physiothérapie ( soins aux ultra sons chez kiné )et prise de rivotril, pour blessures tendineuses. Je suspecte le rivotril.

Bonjour,
J'ai 55 ans, je souffre également du SJSR depuis 7 ans et traité depuis 5 ans d'abord avec du rivotril, puis trivastal puis adartrel par mon neurologue.
le rivotril et le trivastal n'ont pas marché par contre l'adartrel marche mieux si on le prend à des heures étudiées sous peine de nausées et/ou vomisements. En fait c'est l'horreur cette maladie, il m'arrive même parfois de hurler et d'avoir envie d'en finir tellement cette maladie est invalisante. Pas de sortie possible le soir, adieu resto, ciné, théâtre et autres sorties sympatiques.
Depuis maintenant presque un an je consulte un Ethiopathe, il me dit qu'il va me guérir, mais quand ? çà fait presque 1 an que je le vois tous les mois. Depuis 1 mois, je vois aussi un Homéopathe qui m'a donné du Zincum valérianicum sans résultat pour l'instant, il m'avait pourtant dit d'arrêter l'adartrel après 1 semaine de traitement... je ne sais plus vers qui me tourner, mon fils (30 ans) commence lui aussi à en souffir. Merci de me donner vos trucs s'ils sont efficaces.

J'ai ce problème depuis 20 ans et je le relie à la nourriture car quand je digère bien je n'ai pas de problème mais si je triche je ne passe pas une bonne nuit. C'est seulement dernièrement que je suis sûr que c'est la nourriture et je ne sais pas encore toute les choses que je ne dois pas manger.
J'ai des grosses veines qui paraissent sur une jambe dû à un accident et quand j'ai des problèmes, dans cette jambe j'ai des grosses démangaisons, ce qui rend le problème encore plus détestable. Une de nos amies nous à donné le nom homme qui vend des essences naturelles et mon épouse l'à contacté pour lui expliquer mon problème. Il nous à sugéré le pin rouge que j'ai essayé, c'a me fait beaucoup de bien, les démangaisons s'en vont, mais le problème reste là.

mikaelzayat@sympatico.ca 1(450)534-1671

J'ai beaucoup confiance dans les solutions de loulou#9 et Claudia#63 pour exterminer ce problème. Je vais m'encrer avec l'univers, surveiller mon alimentation et je vous en dis des nouvelles dans 2 mois.
Ne perdez pas confiance en Dieu pour ce problème, votre corps vous parle, il y a des choses que vous le forcez à prendre et il vous dit qu'il n'aime pas ça à sa manière, aimez-le quand même.
J'ai souvent remercié Dieu, quand je marche la nuit et que je m'endore mais ne peu pas dormir, de m'avoir donné des jambes dont je peux quand même me servir pour me soulager.

je suis egalement touche par ce syndrome depuis 20ans environ mais le phenomene s'est amplifie gravement apres un accident ischemique transitoire apres divers traitement tel que l'adartrel avec lequel j'avais les pires angoisses la nuit, le sifrol qui produisait l'effet inverse; je suis stabilise au neurontin 300 plus100 mg mais avec quelques effets secondaires sur le plan gastrique ,j'espere que l'on decouvrira prochainement un traitement universel et radical car malgre ce traitement de temps en temps ca revient ,je n'ose plus aller au cinema au risque de quitter la salle au bout de cinq minutes

Pour les granules du soir il faut prendre 9 ch

J'ai souffert pendant des années du sjsr. Cette année j'ai découvert le zincum metallicum 5 ch et 9 ch. Je prends 3 granules de 5 ch deux fois par jour et quand c'est besoin 3 granules le soir au coucher. Je revis enfin et passe des nuits complètes sans me réveiller. La preuve que c'est efficace c'est que je suis restée 3 jours en panne et que les lancements sont revenus. Il n'y a qu'un mois que j'ai commencé et je compte bien continuer.

Bonjour,
j'ai eu ce problème, heureusement pour moi de très courte durée, c'est affreux, çà empêche de dormir, on ne tient pas en place, j'ai failli devenir folle.Pour ma part, cette "expérimentation" m'a amenée à comprendre que le bas de mon corps saturait en une énergie piaffante d'impatience et qui ne trouve pas de porte de sortie. Je pense que l'image est assez bien représentative. J'ai réussi à vaincre ce problème en rétablissant la circulation des énergies dans mon corps et surtout mes jambes, à refaire la connexion avec la TERRE. Donc faut marcher pieds nus sur le carelage, le parquet, la terre, sans porter de vêtements, de chaussures synthétiques, des semelles synthétiques,des chaussetes synthétiques, etc. J'ai visualisé que j'étais un arbre fort, bien enracinné et j'ai vraiment déployer mes racines profondément dans le sol, en imaginant que la circulation entre la Terre et le reste de mon corps (jusqu'à ma tête incluse) s'harmoniser complètement ainsi qu'avec le ciel, le soleil. C'est un exercice très simple mais pas si facile à exécuter, surtout lorsqu'on est pri de ce trouble.Il faut arriver à ne pas se focaliser sur le trouble pour éviter de se faire bouffer par lui; la concentration et la relaxation, le relâchement du corps, de parties du corps (faute de mieux) aident beaucoup Il s'agit aussi de reconsidérer son corps avec Amour. Eviter d'être près des câbles électriques, ordinateur, wi-fi,prises électriques, compteur électrique, etc et je suis sûre qu'il y aura une amélioration + penser à boire de l'eau de source naturelle, avec un Ph le plus neutre possible et la moins chargée possible + travailler la profondeur de votre respiration et de votre enracinnement-ancrage à la Terre le plus souvent possible. Penser à prendre l'air frais, soit à sortir dans la nature, les jardins, la campagne, la mer, marcher dans la mer si possible ou dans un cours d'eau pétillant de vie. + Penser à faire un réglage alimentaire et donc à éviter tout encrassage du corps.
J'espère vous avoir apporté un peu d'aide avec ce témoignage.

J'ai 41 ans et je souffre de cette impatience des jambes depuis l'adolescence. Je n'ai entendu parlé du syndrome que l'an dernier par mon médecin traitant...n'étant pas branchée médicament, j'ai reculé la date de faire les diagnostics nécessaires !! Et j'ai craqué, ne dormant que quelques heures par nuit (surtout l'été). Je commence Ardratel ce soir avec l'envie que ça marche ...en lisant tous ces témoignages, je me demande si c'est la bonne solution, surtout à longue échéance. Mais j'ai envie d'y croire!!j'ai tellement envie de dormir une nuit, une vraie nuit de sommeil non agité, et durant laquelle je ne vais pas me lever, et me coucher par terre devant ma fenêtre ouverte pour qu'un courant d'air frais balaye mes jambes pour pouvoir me reposer quelques minutes. Je vous tiens au courant des résultats sous peu.
Bon courage et merci à toutes pour ces témoignages si nombreux.
ps : coté hérédité, j'y crois car ma mère souffrait de la même chose, même si elle n'a jamais pu mettre un nom sur ce mal.

Bonjour,
Grace à vos témoignages, je vois que le SJSR peut être vraiment invalidant. J'ai 52ans, j'ai ce problème depuis une dizaine d'années, et mon médecin traitant me l'a diagnostiqué, ma mère l'a aussi.
1) Mes symptômes: la nuit allongé ou assis, nécessité impérieuse de bouger les jambes, de contracter les abdominaux, voire de bouger les bras, en séquences répétées. Dans le lit, les sauts involontaires ou les changements de position très rapprochés pertubent le sommeil de mon conjoint. J'ai également une douleur chronique permanente dans la cuisse interne droite, je ne sais pas si c'est lié.
2) Mes besoins instinctifs et soulagements: étirer les muscles des mollets et cuisses arrières en relevant les pieds, étirer le pied vers l'avant et côté interne, se masser le dessous du pied, faire une séance de pédalage, se lever et marcher un moment suffisant, le contact du froid sous la plante des pieds ou une douche froide sur les jambes, ne pas se couvrir les pieds et jambes pour bénéficier d'un refroidissement facilitant l'endormissement (ce qui n'empêche pas les sauts involontaires endormis), prendre une aspirine pour se réendormir au cycle de sommeil suivant. Côté alimentation, mon conjoint nous a mis au bio, j'essaye de privilégier fruits et légumes par rapport aux viandes rouges et sucres rapides, je mange les fruits avant le repas, j'essaye de faire attention à l'équilibre acido-basique, de boire une eau faible en résidu à sec. Je peux aller à mon travail en vélo (30mn/jour). Je ne souffre pas de manque de sommeil, toutefois je me suis posé la question d'apnées. Le problème est pour l'instant pour mon conjoint que je dérange beaucoup. Mon médecin n'est pas pro-médicaments dans la mesure où je pourrai supporter ce problème, sinon il m'enverra vers un neurologue (pour prendre un médicament pour épileptiques à faibles doses). Dans la mesure où ça m'est possible, je cherche des solutions douces et naturelles (phytothérapie, gemmothérapie, huiles essentielles, homéopathie, massages,...). J'ai essayé la plante Griffonia, je ne suis pas sûr du résultat.
Bon courage à tous.

REPORTEZ-VOUS AU N°9 CI-DESSUS SI VOUS VOULEZ VOUS DÉBARRASSEZ DE LA MALADIE DES: JSR
SANS MÉDICAMENTS;
A QUOI SERT UN FORUM SI VOUS NE LISEZ PAS LES TEXTES !!!

Bien je tente de commencé ce traitement depuis hier au soir :

Pour Lucas, essayez le protocole homéopathique indiqué dans l’article selon votre cas :
- Zincum 9 CH : 5 granules, en dehors des repas, deux fois par jour pendant 15 jours.
- Nux vomica 9 CH : 5 granules si tempérament impatient, coléreux.
- Ignatia 15 CH : 1 dose le dimanche soir.
- Vous pouvez vous aider de Nervospax©, aux propriétés antispasmodiques : un comprimé à sucer deux fois par jour.

Mon problèmes c'est qu'il n'y a pas d'indication sur le temps de prise du Nux vomica 9 ch (15 jours ??)
ni sur Ignatia 15 ch (1 dose tout les dimanche oui mais pendant combien de temps ?)
Et non plus sur la prise de comprimé Nervospax ?

Si vous pouviez être plus précis ça m'aiderais .

MERCI §

Bonjour a tous :

Je suis desespérée comme beaucoup je penses.
Je souffre du SJSR depuis plusieur années mais avant c'était de temps en temps et le doliprane 1000 me soulageait. Depuis ses dernière semaines le SJSR est permanent dés que je tente de me reposé du coup je ne somnole que vers 4 h du matin et je me lève au radar. J'en peux plus ...
Les douleurs sont des sortent de spasmes douloureux qui raidissent mes muscles des orteilles au genoux; Un coup la jambes droite un coup la jambe gauche d'un nuit à l'autre. Rarement les deux en même temps.

Je cherche un traitement homéopathique Mais comme il y a beaaucoup de temoignage, je ne sais plus du coup quoi et quelle dose prendre.
J'ai relevé le ZINCUM mais à quel proportion ?
Et ceci sera t il sufisant pour soulager mes douleurs ?

Même au debut de ce sujet il y a plein de nom de rémède mais peut on tous les associés et dois t'on faire un choix ?

ATTENTION je suis hyper alergique au NIKEL ..

a noté aussi que je fais de l'intolerence au lactos et que j'ai un traitement d'inexium pour mon estomac ...

MERCI

MERCI DE M'AIDER AVANT QUE JE PETE UN CABLE ..........

Réponse pour Virginie,
J'ai eu moi aussi ce syndrome pendant ma grossesse, tout a disparu après. Actuellement j'ai 56 ans ça recommence, n'oublions pas que cette maladie se nomme aussi "impatiences".

J'ai 62 ans et souffre de ce syndrome depuis 3/4 ans. Le médecin me prescrit le Rivotril (3 gouttes avant le coucher) et j'avoue que , malgré ce traitement, très souvent je dois me lever 1h après le coucher. Si je dépasse l'heure habituelle du coucher (22h) , il m'arrive de ne pas fermer l'oeil avant 2/3h du mat.avec ou sans Rivotril . Donc , dès que je me réveille à cause de ce syndrome,je me lève - pieds nus sur le carrelage- cuisine : 2 tranches de pain -café -une cigarette (Eh oui! Je sais c'est pas bon!) -5 min. de télé et... JE DORS ! Après avoir lu les articles de ce blog(se passer de charcuterie, fromages et autres )mieux vaut crever car à ce régime là , on ne mange PLUS RIEN !

bonjour

Je viens de lire l'ensemble de vos témoignages, et cela me fait peur! Je suis enceinte de 9 mois et je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis 2 mois. Cela empire de jour en jour. depuis 1 semaine je ne dors pratiquemt plus : impossible de rester longtemps assise ou allongée. C un vrai cauchemar! et je commence à avoir la même chose au niveau des bras( crampes et démangeaisons).Je me suis débrouillée toute seule pour déjà comprendre ce que j'avais et ensuite trouver des solutions pour éviter de souffrir. Ni mèdecin, homéopathe ou sage femme ne m'ont trouvé la solution. Je dois accoucher normalemet le 1/07/09 mais j'ai pris RDV avec la sage femme de la clinique aujourd'hui car vraimt trop mal. je prends du zincum metallicum depuis 2 jours mais pour le moment pas de résultat. Là où je m'inquiète c par rapport au bébé : peut-il lui arriver quelque chose? Et la grande question : est-ce que ce symptôme va disparaitre après l'accouchement? (est ce une dû à la prise de poids ? (pris 18Kg).

J'aimerais bcoup discuter de cela avec l'un de vous.

merci et bon courage à tous

Bonjour,
Pour Virginie, j'aimerais vous dire que ce syndrome m'est apparu lors de mes trois grossesses et a disparu à chaque fois avec l'accouchement. Du fait, je me demande si ce n'est pas dû à un changement hormonal. Pour ma part j'avais à peine pris 8 kg à chaque grossesse.
Je viens de lire: 1 sachet de chlorure de magnésium (1,20 euros) dans les magasins diététiques, dilué dans 1 litre d'eau ; en boire 1 verre 3 fois par jour. Le goût est infect, mais ça vaut la peine d'essayer.
Meilleures nuits, Ariane

je suis en traitement avec de eferalgan a la codeine depuis 5 ans je ne peus plus le supporté j'ai mal a l'estomac mais c'estle seul qui me fait dormir j'ai tout essayé laurence je demande conseil

je suis en traitement avec de eferalgan a la codeine depuis 5 ans je ne peus plus le supporté j'ai mal a l'estomac mais c'estle seul qui me fait dormir j'ai tout essayé laurence

Bonjour,
Je souhaiterais rentrer en contact avec la personne qui se nomme PERRIN, TEMOIGNAGE N° 2 du 15/09/2006, 17h24. Si vous pouviez lui transmettre mon adresse e-mail afin qu’elle me contacte (si elle accepte naturellement) au sujet de son témoignage qui m’intéresse beaucoup. J’aurai souhaité avoir des compléments d’informations (très importants pour moi).
Pouvez-vous me tenir informée de sa décision.
Merci infiniment. Cordialement.

bonjour
j'ai un sdjr depuis 40 ans j'en ai 69.au début on m'a dit que tout se passait ds ma tete. ça fait plaisir.j'ai tout essayé ardatel sans effet. sifrol 18, depuis 1 an environ. effets secondaires épouvantables,j'ai l'impression qu'à chaque pas, sous mes pieds j'ai des ressorts, comme un kangourou, je voudrai savoir comment arreter le sifrol, pour aller vers l'homéopathie, mais j'ai déjà esssayé, zincum, cuprum, acupunture. et je n'ai pas de solutions, je fais la cuisine moi meme. si vous avez des remedes de grand-meres je suis prete à essayer.merci.bon courage à tous et toutes.

Je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis 35 ans ; je me suis apperçue au fil des ans que l'hygienne alimentaire a un effet très bénéfique sur ce problème.
Je pense qu'il est lié a un équilibre acido- basique sanguin.
Plus simplement évitez de manger TOUTE CRUDITE même la salade! il suffit de blanchir les carottes le céleri etc avant de les rapper; mangez vos fruits cuits ;essayez pendant 15 jours vous verrez l'effet est instantanné.en tout cas pour moi ça marche et dès que je fait des eccarts mes jambes me le rapellent.
Si ça marche vous pouvez vous permettre quelques fruits quand même à condition de les manger avant le repas! et puis vous saurez vite vous adapter c'est si agréable de dormir toute la nuit ou de passer une soirée comme tout le monde.

JE SOUFFR DEPUIS UNE DIZAINE D ANNEE DE CETTE MALADIE
J AI TOUT ESSAYE ET LE MIEUX A ETE ADRATEL QUI MA PERMIS DE DORMIR APEU PRES NORMALEMENT MAIS LES IMPATIENCE ONT APPARUES DANS L APRES MIDI ET LE SOIR IL M EST IMPOSSIBLE DE REGARDER UNE EMISSION DE TELE SI NON DROITE MALHEUREUSEMENT ARDRATEL NE ME FAIT AUJOURDUI PLUS D EFFET ET JE REPASSE MES NUITS A MARCHER LE DOCTEUR VIENT DE M ORDONNER DU SIFROL JE VAIS ESSAYER
SIMONE

Bonjour

après de longues années du syndrome de JSR épisodiques et supportables, les symptômes ont pris pour moi des proportions qui m'ont amenée au bord de la " folie" par manque de sommeil, donc de fatigue, il y a 3 ans de cela , j'ai passé pendant des mois des nuits entières à déambuler car la position couchée m' était insupportable
j'ai également longtemps cru que c' était un problème d'insuffisance veineuse, et traité comme tel
aucun médecin généraliste ou phlébologue consulté n'a su faire le diagonstic
avant de ""faire un passage à l'acte" type sauter par la fenêtre par épuisement physique et nerveux ou même sombrer dans l'acoolisme pour tenter de " m'anesthésier" , j'ai fini par supplier mon médecin de me prescrire des somnifères, alors que je suis anti " camisole chimique "
c'est dans une revue banale ( Femmes Actuelles )que j'ai trouvé un article sur ce phénomène des JSR, et illico, avant de me "détruire ", je suis allée consulter un neurologue qui a immédiatement confirmé le diagnostic
depuis je suis sous Adartrel 0,5 puis 1 mg, puis 1,5 mg , car il y a un malheureusement phénomène d' accoutumance, le soir avant le coucher
moi aussi j'ai des nausées et suis obligée de " jongler" car comme le disait un autre témoignage, bonjour la vie sociale quand le soir on ne tient pas en place et qu'il faut prendre un traitement pour pouvoir dormir un peu
pour moi le produit commence à agir 1h à 1h30 après la prise, je suis alors obligée d' aller me coucher car je ne me sens pas bien, et agit environ 6 heures , et encore il y a des nuits où cela " ne marche pas", je me réveille vers 6h du matin
les nuits sont courtes et j'accumule encore beaucoup de fatigue depuis 3 ans,
vos témoignages me permettent de me dire que je ne suis pas " un cas" , car il fut un temps où je n'osais même pas en parler, comme si cet étrange phénomène si bizarre ne pouvait être que " psy"
je vais tout de même tenter l'homéopathie, car s'il faut augmenter régulièrement les doses , jusqu'à quel niveau d'intoxication et d' effectes secondaires faudra t il aller ??

Bonjour,
j'ai lu de nombreux commentaires et me retrouve dans ceux-ci. Cela va faire 3 ans que j'ai un sjsr, plus ou moins important selon la période de l'année (la chaleur aggrave les symptomes je trouve). Pour ma part, quand une amie médecin m'a diagnostiquée et que mon médecin traitant, ignorant tout de cett maladie ou presque, m'a prescrit de l'hexaquine, rien n'y a fait. Mon nouveau médecin traitant m'a donné du Rivotril qui n'empêche pas les symptômes mais aide à s'endormir (neuroleptique!: bof. C'est le neurologue que j'ai vu cette année en janvier qui m'a donné Adartrel, (0,25 mg n'étaient pas assez, je suis à 0,5mg): un vrai miracle. Il faut bien le prendre au milieu du repas du soir pour éviter des nausées éventuelles (je n'en ai jamais eu). Je dors comme un BB.
Je vais quand même essayer Zincum metallicum sur " ordre" de ma mère.

Bonne chance à vous tous.
Gloupinette

A tous ceux qui souffrent de ce syndrome, essayez en premier de faire attention à votre nourriture.C'est ce que j'ai fait, il y a 4 ans et depuis je ne souffre plus des jambes la nuit ( ni le jour).J'ai supprimé la charcuterie, jambon,produits fabriqués par les industriels,( très important).En somme ,j'ai préparé mes repas "maison".Au bout de 15 jours, le résultat était là.Finalement, même les yaourts,bonbons,fromages,saucisson,et que sais-je encore, sont bourrés de colorants,conservateurs,etc,qui sont stockés dans notre organisme, et peut-être même dans nos vaisseaux sanguins.
Encore 1 mot, je n'ai jamais pris de médicaments pour soigner mes jambes sans repos , j'ai uniquement préparé mes repas moi-même dans ce but.
smalou

Je souffre du syndrome JSR depuis 14 ans.
Il est apparu en même temps qu'une dépression nerveuse, elle-même déclenchée par un arrêt-tabac. Au début il s'agissait de gênes diffuses dans les jambes, puis les symptômes se sont aggravés progressivement et sont aujourd'hui très sévères.
(Apparemment, mon grand-père avait des soucis analogues car il marchait souvent la nuit et prenait de l'aspirine tous les soirs...).
Pour info, le fait de ne plus prendre d'antidépresseurs (depuis 6 mois) n'a eu aucune incidence sur mes douleurs.
Toutes ces années, j'ai tout essayé, avec l'aide d'un neurologue très informé sur cette maladie : la plupart des méthodes sont sans résultat pour moi ou avec des effets secondaires très handicapants.
Actuellement, c'est le Sifrol 0,18 qui me réussit le mieux : j'en prends 1 en fin de matinée et 2 dans la soirée. (c'est la dose maximale).
Depuis quelques mois, ma généraliste me conseille 2 doses de Sélénium le matin parce que j'ai souvent des crampes, et 2 doses de lithium le soir en traitement de mes épisodes dépressifs.
Hors, mes douleurs aux jambes ont tendance à réapparaître. Est-ce une coïncidence ou y a t-il une incompatibilité entre ces traitements ?
Je voulais également signaler aux personnes qui souffrent de cette maladie, qu'il existe une association formidable, l'AFSJR (www.afsjr.fr).

ma chere marie- stephanie tout à fait d'accord avec toi cela fait 1an et demi que je suis sous sifrol j'ai tout les effets secondaire j'en arrive a ne plus me reconnaitre moi qui etais si vivante je suis tj fatigué je fais des cochaumard toutes les nuit ect ect actuellement je chere a me sevrer de ce medoc mais encore plus le galere car je suis en etat de manque mais je vais m'en sortir a bientot

Et bien , j'ai trouvé sur ce site des réponses à plusieurs de mes questions sur ce syndrome qui me touche également et qui s'est agravé sérieusement ces derniers mois ,avec surtout des douleurs pesantes au niveau des genous qui m'empêchent complètement de dormir...Cela devient infernal!Si c'est pour remplacer par des nausées et des vomissements dus au Sifrol.....bof! Ca devient une vraie obsession.
Mais je vois bien que je ne suis pas sortie de l'auberge comme on dit...!!

Je refuse de prendre Rivotril , donné par mon
généraliste (aprés essai et effets secondaires) j'ai consulté il y a 3 mois , un accupuncteur (hélas parti à la retraite)qui m'avaitprescrit : 100 gtes de CAUSTICUM eau distillée tous les matins + 5 granulés de ZINCUM 5 CH l'aprés-midi et au coucher....J' augmente la dose de ZINCUM de moi-même quand j'en ressent le besoin..pour passer à 3 fois..trés souvent. J'ai consulté un neurologue qui m'a confirmé mon Sjjr ,modéré pour le moment, et que je devrais revoir , aprés une analyse du sang ou il ressort un manque de Vitamine B12 et D(25OH)..? je vais d'abord revoir
mon toubib , me refaire une ordo d'homeopathie à
A/R mois, et décider si je dois aller revoir le
neurologue....le + tard possible.La journée je
porte des chaussettes de contension en fil d'écosse.Ca m'aide beaucoup.SI TOUT CA PEUT VOUS
SERVIR....!

bonjour, je souffre également du syndrome des jambes sans repos, et depuis que mon médecin m'a prescrit "ADARTREL" 1 comprimé le soir avant de me coucher, je passe enfin des nuits complètes...
il m'arrive même d'en prendre dans la journée si par exemple je vais au cinéma et que je dois rester un certain nombre d'heures assise.

je tiens à attirer l'attention, concernant le syndrome des jambes sans repos, il est déconseillé de prendre des antidépresseurs car cela augmente les effets négatifs de cette maladie (selon la spécialiste des tests de sommeil de l'hôpital)

de plus surveiller son alimentation pour éviter les carences en sels minéraux et vitamines.

question génétique, pourquoi pas car je constate que mon oncle souffre de la maladie de Parkinson et que ma soeur aussi a les inconvénients des jambes sans repos.

j'ai lu pour le syndrome des jambes sans repos (si l'origine est plus circulatoire) d'utiliser le soir en massage remontant de la cheville vers le haut de chaque jambe le mélange suivant:

1 goutte d'huile essentielle de lavande vraie
+ 2 gouttes d'huile essentielle de marjolaine
+ 3 gouttes d'huile essentielle de cyprès
le tout dans une cuillère à soupe d'huile d'arnica qu'on trouve dans la marque pranarom

ne jamais utiliser les huiles essentielles pures car dermocaustiques, les diluer dans une huile végétale de base, ici arnica car favorise la circulation,

je vais tester, la pharmacienne m'a donné Zincum metallicum 5 ch , 3 granules à prendre 1/2 h avant les repas 3 x par jour, avant j'avais pris du rivotril et du sifrol mais j'ai arrêté car pour moi j'ai des effets secondaires trop désagréables

en réflexologie plantaire, j'ai constaté un geste qui soulage bien, et peut calmer pour quelque temps:
en position de départ couchée,
il faut secouer la jambe de droite à gauche en la tendant,
le mouvement part de la cheville,
(lever la jambe de quelques centimètres du sol - 25 à 30° de hauteur)
la tenir bien droite, ne pas la plier
- il est préférable de demander à quelqu'un de vous tenir la cheville (jambe soulevée légèrement) et de faire un mouvement de godille de droite à gauche pour faire pivoter la jambe en lui donnant des petites secousses de droite à gauche. quelques minutes à chaque jambe - sans violence dans les gestes, de plus celui qui tient la jambe doit bien se mettre pour protéger son dos car une jambe c'est lourd. efficace j'ai testé.

de plus éviter de faire trop d'exercices en écartant les jambes, genre comme dans les salles de sport, pour les adducteurs, ainsi qu'un travail physique trop intense (surtout le soir)car cela favorise le problème, idem pour le yoga position du lotus, l'écartement accentue le problème.

Pour Fabienne, votre mari peut prendre de l'homéopathie en parallèle à son traitement. Il n'y a aucun effet secondaire. Suivre le protocole indiqué dans l'article.

Pour plus d'info sur le sujet, nous avons publié un dossier complet dans notre revue Principes de Santé. http://soignez-vous.com/2008/05/02/principes-de-sante/

J'ai moi aussi la maladie des jsr ! Merci pour les renseignements donné ici. Je vais essayer le zincum. Pour ma part, j'ai remarqué qu'en prenant une ou deux aspirines le soir 1 heure avant de me coucher me calmait. Je suis sous trivastal. Je vais chercher des solutions aussi de mon côté et transmettre ici. La seule solution est de chercher par nous-mêmes de tout essayer et enfin de trouver ! Michel 52 ans

Cela fait a peu près 6 ans que j'ai constaté ce phénomène des jambes sans repos en ce qui me concerne j'ai 60 ans et j'ai effectivement lu que c'est un manque de dopanine! je me suis pas mal documentée et d'après ce que j'ai pu comprendre celui ou celle qui fume est également touché, car la cigarette mange aussi la dopamine... je n'arrive pas à m'arrêter mais depuis le début de l'année j'ai de plus en plus réduit la cigarette, d'ailleurs c'est pas bon pour la santé! mais c'est difficile..... j'ai essayer une cure de Kudzu.
Comme je suis adepte des médecines douces,je suis actuellement suivie par un homéopathe et une naturopathe, nous n'avons pas encore trouvé le remède idéal; mais j'utilise une composition d'HE :genièvre,romarin,eucalyptus ou yang ylang 4 gouttes de chaque huiles, auquelles j'ajoute surtout une cuillère a soupe d'huile d'olive (on utilise pas les HE pures) et lorsque les sympthomes surviennent je masse mes jambes quand la nuite je n'arrive pas à dormi puis je met des chaussettes pour garder la chaleur et ca passe après une heure ou deux. mon médecin m'a donné a prendre le soir Zincum valérianicum 15 ch presque chaque soir 4 granulés. En espèrant que l'on va finir par trouver le moyen de soigner cette maladie (par la médecine douce naturellement!) bon courage a toutes et à tous!

Bonjour, moi cela fait 8 ans que je soufre du syndrome des jambes sans repos. J'ai eu deux arrêts cervicale vasculaire en 2002 et 2004. Je ne peux plus travailler depuis je prends 13 gouttes de rivotril le soir, du modopar lp 125 3 cachets tous les soir, metformine 100mg 2 par jour. J'en prends encore d'autres. Je ne peux plus conduire de véhicule, je somnole toute la journée. Avant je prenais de l'adartrel 2g, ça me randais irritable, et je faisais des dépressions, et je me suis mise à boire. Depuis je ne vais toujours pas mieux. Je suis suivi par un neurologue. Si vous avez un remède merci de me le faire savoir.

Bonjour et merci de m'aider. Mon époux 42 ans prend de l'adartrel depuis plus de 3 ans. Cela le soulage mais il doit prendre ce médicament de +en+ tôt le soir et il en +sieurs étapes augmenté la dose. Les douleurs dans les jambes le réveille le matin à présent. Je voudrais l'aider y a t il une prescription avec un médication naturelle qui pourrait le soulager ? Merci de votre réponse.

Bonjour,
Jour de Noël : rendez-vous rhumato, et je repart avec un syndrome des jambes sans repos. Mes questions : aurais-je à plus ou moins long terme la maladie de parkinson ? Cela ira-t-il en s'agravant ? Peut-on faire de la gym le soir après le travail ? à la lecture des précédentes question le dernier repas est-il à prendre avant 19 h et très léger ? Est-ce transmissible ? Je ne souhaite pas prendre de médicaments comment gérer le problème au mieux avec un traitement naturel ? Merci d'avance pour vos réponses.

Pour Lucas, essayez le protocole homéopathique indiqué dans l'article selon votre cas :
- Zincum 9 CH : 5 granules, en dehors des repas, deux fois par jour pendant 15 jours.
- Nux vomica 9 CH : 5 granules si tempérament impatient, coléreux.
- Ignatia 15 CH : 1 dose le dimanche soir.
- Vous pouvez vous aider de Tarentula Complexe Lehning© n°71 : 15 gouttes dans un peu d’eau, deux à trois fois par jour. Ou de Nervospax©, aux propriétés antispasmodiques : un comprimé à sucer deux fois par jour.

Bonjour, j'ai eu après une opération des décharges électriques et mon médecin m'a donné du zaldiar. ça marche très bien. J'ai arrêté car je n'ai plus ces décharges. Je cherche par contre un remède contre les jambes sans repos (homéopatique ou autres) Merci.

Je souffre également du syndrome des jambes sans repos et aussi de fybromialgie qui me fait souffrir et je prends du Rivotril mais il y a des périodes ou je souffre quand même mais je suis aussi sous Temesta pour l'anxiété et sous Deroxat pour dépression alors le tout m'aide un ptitounette.

bonjour et oui je suis comme vous en plus diabétique type 1 et 2 5 piqures insuline /jours alors qu'en pensez vous.Adartrel 2mg le soir + prozac et plus...Adartrel plus rembourser (20 euros) vous avez raison je vais essayer comme vous HOMEOPATHIE j'ai plus crmpes merci beaucoup plus NEUROPATIE DIABETIQUE.a bientôt amitié a vous toutes et tous j'ai 64 ans

Bonjour,
Je suis atteinte des jambes sans repos. Cela est infernal surtout la nuit. J'ai pris adartrel mais cela ne marche plus. Je suis passée à sifrol 3 par jour mais j'ai été surdosée, bonjour les douleurs horribles. J'ai diminué mais malheureusement, on n'arrive pas à trouver le bon dosage. Je vais essayer le zincum. Pourtant, je suis suivie par un neurologue, j'en ai marre je suis à bout de nerf.

Je suis également atteint de ce syndrome des jambes sans repos. Le neurologue m'a prescrit du Trivastal 50, mais il me semble que je deviens dépendant, si j'arrête, j'ai des décharges électriques insupportables. Je vais essayer l'homéopathie. J'ajoute que je suis traité pour apnées et que je souffre de somnolence diurne. Georges.

Bonjour,
Le syndrome des jambes sans repos c'est déclaré quand j'ai arrête un traitement au rivotril pour des acouphènes.
J'aie dû le reprendre, je suis entrain de le diminuer progressivement sur 4 à 5 ans : c'est bon pour dormir.
J'ai découvert le silicium organique de Loïc LeRibault, c'est efficace pour moi sauf les journées très chaudes. Il faut éviter de consommer du sucre et de l'alcool, prendre des bains de pieds dans de l'eau fraîche, faire de la marche. Je vais essayer le savon de Marseille au fond du lit ainsi que le sac de couchage entre le matelas et le drap en le relevant au pied tout en laissant les pieds à l'air dans une chambre à 17°.

Bonjour,
Le sjsr s'est déclaré quand j'ai arrêté un traitement au rivotril pour des acouphènes. J'étais sujet au sjsr occasionnellement dès 20 ans
sans le savoir. Mais je savais que j'avais besoin de marcher et m'activer. J'ai donc fait mes choix de vie en fonction ; avec la marche, l'équitation, je n'avais plus de symptômes conséquents. Donc maintenant j'ai dû reprendre du rivotril que j'essaye d'arrêter sur 4 à 5 ans.
J'ai découvert le silicium organique de loic le ribault (voir son site) c'est efficace. Il faut une alimentation sans sucre alors qu'il y en a partout avec du sel. Il faut prendre des bains de pieds dans de l'eau fraîche et ne pas mettre les jambes sous la couette, si possible avoir une chambre à 17°. Il existerait un appareil pour le massage des jambes...

Bonjour j'ai 42 ans.
Je souffre également du syndrome des jambes sans repos depuis environ 15 ans et je suis médicamenté depuis environ 5 ans avec des médicaments (2 co.de mirapex) qu'on donne au gens qui ont le Parkinson. J'ai essayé aussi le zincum en granule mais aucun changement. J'ai de la difficulté à assister à une réunion en après-midi. Je ne peux pas faire la sieste. Parfois je dois me lever plus tôt le matin car mes jambes sautent d'un bord à l'autre. L'autre jour, j'ai dû faire 3 heures en bus en après-midi, je ne savais plus comment me placer, je tentais de serrer mes jambes le plus possible pour couper la circulation, je me donnais des coups de poings au jambes, j'avais l'air d'une personne dérangée psychiatriquement. Je dois prendre la médication en soirée avant le coucher. Mais plus le temps passe, plus je me rends compte que je devrais en prendre à 4 heures pour être fonctionnelle. Je ne connais pas vraiment les effets secondaires et les conséquences d'en prendre à long terme. Plusieurs médecins ne connaissent pas la souffrance qu'on doit endurer lorsque le syndrome est majeur. Au fond je suis contente de voir que je ne suis pas seule à "swinguer" des jambes.

Bonjour,
Je suis la grande gagnante. Je n'ai que 24 ans et je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis que j'ai 14 ans. Je dors mal voire peu, mes jambes bougent toutes seules la nuit et la peau de mes jambes me brûle. Je n'ai qu'une seule envie c'est de m'arracher la peau. La douleur est insupportable. Et on ne me prescrit que des vasomachintruc qui me marchent absolument pas. Je vais me mettre au zincum en espérant que ça marche. Je n'en peux plus. Merci pour tous ces conseils. Antonia.

J'ai suivi les conseils de soignez-vous et prends tous les jours en homéopathie Zincum 15 30 gouttes. Je pense avoir trouver le traitement qui me convient.

Bonjour à tous,
J'ai 55 ans et je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis 30 ans. La maladie s'est aggravée depuis environ 10ans. Après m'être renseignée sur Internet pour pallier à ce manque de dopamine, j'ai essayé les médecines naturelles avec aucun résultat sur le long terme. De guerre lasse, je me suis rendue chez un neurologue, il m'a prescrit ADARTREL. D'abord dosé à 0,25 mg, puis 0,5mg. Depuis j'ai adapté mon dosage suivant les résultats, en ce moment je suis revenue à 0,25 et cela me suffit et mon mari ne fait plus chambre à part car pour lui il était impossible de s'endormir tellement je bougeais.
Il est sûr que si votre neurologue applique à la lettre le protocole, il ira en augmentant dans le dosage avec tous les effets secondaires que cela entraîne, nausées, vomissements, syncopes... Ce médicament était réservé jusque là aux malades atteints de la maladie de Parkinson et là ce n'est pas le cas !! Je vous en parle en connaissance de cause car j'en ai fait l'expérience.
Mon médecin à qui j'en avais parlé il y a 3ans, après qu'un neurologue soit passé dans une émission de santé à la télévision. Et sa conclusion était la suivante : cela fait 30ans que l'on soigne en majorité les femmes pour des problèmes de mauvaise circulation du sang alors que l'on vient de découvrir que ces patients souffrent d'une insuffisance de dopamine au niveau du système nerveux.
Mon médecin ne s'est pas posé de questions et m'a prescrit jusqu'à 2,5mg. Depuis, j'ai changé de médecin... Cette maladie a été découverte il y a peu d'années et à mon avis on ne la prend pas assez au sérieux dans le monde médicale, car c'est très invalidant pour les malades. Il faut savoir aussi que la CPAM rembourse les neuroleptiques à condition d'être passé par un spécialiste.
J'espère avoir répondu à certaines de vos questions et que mon témoignage vous aidera.
Maryse

J'ai 62 ans : cela fait presque plus d'un an que je dors mal, très agitée par ce problème de jambes, de crispations avec des décharges électriques et à des rythmes tellement rapprochés qu'à peine endormie, cela me réveille, et ainsi une bonne partie de la nuit, je ne suis bien qu'une fois debout, et je suis épuisée le lendemain matin. Me coucher devient une angoisse. De plus, dans la journée, je n'arrive jamais à me délasser vraiment, à me poser, je suis toutours en constante occupation. Je suppose que tout est lié.
Mon médecin généraliste ne m'a pas écouté lorsque je lui expliqué cette gêne. Par contre, un autre m'a donné du RIVOTRIL, mais quand j'ai lu l'ordonnance, cela m' a un peu effrayé puisqu'il y a un facteur de dépendance important et une modification du comportement. En lisant tous ces témoignages, je vais essayer l'homéopathie, médecine plus douce et plus naturelle. Mais ce qui m'inquiète, c'est qu'elle semble proche de la maladie de Parkinson.

Bonjour,
J'ai 55 ans. Voilà plusieurs années que je souffre d'impatiences et depuis que j'ai été opérée en janvier 2008 de la safeine (veines des jambes), c'est encore pire. Lors de grosses crises c'est-à-dire des grosses décharges, je ressens la même chose aux bras, et depuis l'opération j'ai également des douleurs terribles aux mollets. En avril, le neurologue m'a prescrit de l'adartrelet et de l'ixprim. CATASTROPHE, j'ai eu tous les effets secondaires : vomissements, nausées, malaises et fatigue (j'étais complètement prostrée, je ne pouvais plus faire ni gestes, ni parler), syncopes et nervosité. Mon docteur m'a fait arrêter l'adartrel et je me soigne actuellement avec l'acupuncture et l'homéopathie (3g zincum 5ch et 3 causticum 5 ch) sans succès à part que les douleurs aux mollets sont moins intenses et moins longues. Je pense essayer la mésothérapie ? Je suis également sans arrêt sur les nerfs. Je suis désespérée car la plupart du temps, je ne reste jamais au lit longtemps, je vais sur le canapé, puis par terre, puis je refais le tour, je recherche de la fraîcheur. Parfois, je mets mes jambes sur une bouteille congelée, je mets de la pommade, de l'huile. Je peux vous assurer que j'ai très peu de sommeil et pourtant, je n'hésite pas à me dépenser dans la journée. Ma soeur et sa fille souffrent également des jambes sans repos. Si vous avez un remède efficace, je veux bien l'essayer sauf les médicaments puissants.

Bonjour,
Je souffre du sjr (diagnostiqué il y a 3 ans). J'ai passé une nuit à l'hôpital (le médecin pensait plus à une apnée du sommeil); en fait, il a diagnostiqué un sjr ! Un traitement a commencé adartrel: 4mg par nuit (l'horreur: nausées, sensation de mal être, courbatures;etc) pour mon expérience, cela a été négatif. Toutefois après ces symptômes, j'ai pu retrouver un sommeil (je passe une bonne nuit de 23h00 à 3 ou 4 heures du matin!) puis les symptômes reprennent. J'ai donc essayé l'homéopathie (pas trop de résultats) l'acupuncture (pas de résultat), l'ostéopathie (résultats très moyen). Je vais réessayer prochainement l'acupuncture... sans grand espoir.
Alors au fil des années que le syndrome persiste avec des pics par moments, j’ai pu constater que lorsque je fais de bons repas le soir, le syndrome est aggravé ! Pour l'instant, je continue adartrel. Un neurologue voulait me faire prendre un médicament plus puissant. Pour l'instant, je m'y refuse. Adartrel me permet de faire une petite nuit, mais ce n'est pas satisfaisant : le soir, j'ai les symptômes (douleurs aux jambes, parfois nausées, puis adartrel fait effet et là, je me sens complètement naze (bonjour la vie sociale le soir!). A noter que maintenant les symptômes apparaissent l'après midi... Sans parler du fait de mes courtes nuits, je suis sur les nerfs, je m'énerve facilement, bonjour la vie de famille... Même si j'ai une épouse compréhensive, je me doute qu'elle aurait préféré un mec plus détendu et pas avec un problème incurable ! Voilà mon expérience. Si d'autres ont envie d'échanger leurs expériences ou donner un avis... @ Bientôt.

Bonjour, je ne sais plus quoi penser. J'ai des douleurs aux repos pas possible et dès que je me remets à marcher difficilement ça va mieux. J'ai des brulûres, des décharges. Je n'ai que 36 ans j'ai peur. Merci.

Dr Wilhem,
Bonjour,
Je souhaiterais avoir un conseil de votre part,
Il y a une dizaine d'année j'avais constaté avoir dans les chevilles principalement au repos, lorsque j'étendais mes jambes en regardant la télé exemple des impatiences « sensations que mes chevilles se tordaient » En m’étirant un jour, j’ai poussé un cri, car j’ai eu des décharges électriques dans une des jambes et suis resté un moment sans pouvoir reprendre contact avec celle ci « sensations que je m’étais fait une déchirure musculaire » ça m’est arrivé plusieurs fois et j’évite de renouveler l’opération…
Mais depuis 4 ans, ça ne s'est pas arrangé... d'abord ce furent des crampes dans les deux jambes et qui m'empêchaient de dormir, j'avais à ce moment commencé de me soigner avec des huiles essentielles (je me massais les jambes), je trouvais une petite amélioration par intermittence trouvant pour quelques temps « la paix’ et… le sommeil !
Depuis deux ans environ, les crampes se sont transformées en "décharges électriques" que je peux plus contrôler (comme si ça venait du cerveau...) m'empêchant souvent de dormir …. j'en ai parlé à mon médecin "allopathe" qui me suit depuis 20 ans ( il en a 45 environ) mais qui de plus en plus est « blasé » et nos relations se sont dégradées depuis que je lui ai parlé de ‘médecine naturelle ».. il n’y croit pas …. Et campe sur ses positions…
Il m'a au départ donné du magB6 en disant de ne pas m'inquiéter, que je manquais de magnésium, ça a eu de l'effet qu'un temps puis les problèmes sont revenus, il me disait que j’avais des problèmes de circulation et m’a donné longtemps du ginko fort.
Après avoir lu un article sur ‘les jambes sans repos », je me suis posé des questions j’ai insisté et il m'a dit ‘fatigué, je suppose d’entendre toujours la même chose » d'aller à l’hôpital Salpetrière pour une consultation les troubles du sommeil. (je n’y suis pas encore allé...).
Il m’a donné pendant 20 ans de l’Avlocardyl (d’abord parce que j’ai fait longtemps de la tachycardie (de 18 ans à 30 ans) j’aurais 60 ans en mars prochain …, puis j’ai continué, jusqu’à ce qu’un jour un cardiologue que j’avais consulté pour ma tension qui ne cessait de grimper (18 à 20) lui a demandé de changer mon traitement et prescrit du Zanidip que je prends depuis environ 6 ans (j'avoue de plus lui accorder ma confiance et me suis tourné vers l'homéopathie bien que je continue toujours à le consulter) mon cardiologue actuel continue à me donner du Zanidip mais me comprends mieux…..
J’aimerais bien consulter un spécialiste de l’aromathérapie, car je trouve l’utilisation des huiles essentielles efficaces pour toutes sortes de maux (coups de froid, grippe, maux de ventre, digestion etc… je n’abuse pas... et je suis documentée, grace à vos conseils…
J'ai remarqué depuis environ un an que le phénomène des jambes se répète de plus en plus souvent, et qu'il n'en reste pas aux jambes, il se manifeste maintenant dans les bras, et même au ventre, impossible de dormir et je passe des nuits blanches.
Pouvez vous me dire ce que je dois faire. J'utilise des huiles circulatoires et musculaires qui ne sont peut être pas adaptées ? ceci en mélange : romarin, genévrier, eucalyptus, ou yang ylang. Ou pas assez efficace ? Pensez vous que je doive passer un examen?
J’attends beaucoup de vos conseils, je suis une de vos ferventes abonnées depuis plusieurs années et j’ai beaucoup d’admiration pour ce que vous faites. Merci pour vos articles qui permettent de faire « le tri » et nous renseigne sur la médecine naturelle et je vous souhaite bon courage face aux agressions extérieures...
J’attends votre réponse avec impatience…… excusez la longueur de ma lettre, mais je vous écrit lors d’une de mes « nuits infernales…. »
Merci pour tout Chantal PEYRONNE.

Bonjour,
J'ai 56 ans, je souffre depuis 4 ans de la maladie "des jambes sans repos" et mon médecin m'a prescrit un traitement de la maladie de Parkinson dont les effets indésirables me rendent dépressive, très mal dans ma peau. J'aurai souhaité être soigné naturellement, si vous pouvez me conseiller. Merci d'avance.
Annick

j'ai des agitations et des démangeaisons le jour et la nuit dès que je suis au repos. Ma neurologue m'a prescrit Adartrel qui ne résout absolument pas mes symptômes. Que me conseillez-vous ? C'est très fatiguant, car je n'arrive plus à me poser.Je vous remercie pour votre réponse.

J'ai 60 ans. Il y a 10 mois, j'ai fait une flébite profonde. Depuis 1 mois, j'ai mal à cette jambe mais uniquement au repos en étant assis ou surtout la nuit en étant couché. La journée debout
ou en marchant, je ne ressents aucune douleur. Mon médecin (angéiologie) m'a dit que mon mal n'avait pas de lien avec ma flébite. Quelqu'un peut-il m'aider ?
merci.

J'ai 51 ans . Je ne savais pas qu'il y avait autant de monde à souffrir du même syndrome. Pour l'expliquer à mon médecin, il a fallu un article dans un journal autrement il ne comprenait pas. Votre site m'a permis d'expliquer à ma famille que c'est une vraie maladie. Le manque de sommeil réparateur me conduit parfois à une légère dépression et surtout un manque de patience. Je vais essayer les remèdes conseillés dans votre article et je vous ferais part du résultat. A bientôt.

Depuis 6 ans, je souffre du syndrome des jambes sans repos. J'ai été obligé de demander à mon docteur une analyse de sang pour le fer potasium etc. Au bout de 6 ans, pas de fer etc. J'ai été voir un neurologue qui lui m'a prescrit adartrel. Cela va un peu mieux. Il faut dire que pendant 6 ans, j'ai pris du lexomil (6 par jour) plus hexaquine. Je pense que cette maladie n'est pas prise au sérieux.

J'ai 63 ans et depuis 3 ans, je dors mal. Jamais une bonne position. Mon docteur a diagnotiqué "syndrome de la jambe sans repos". TRIVASTAL 50 en fin de repas du soir et la nuit se passe mieux.

J'avais exactement ces symptômes. Je m'en suis débarrassée en analysant la composition de mes menus. Puis, j'ai éliminé la charcuterie, puis les fromages, puis même les bonbons. Bref, je ne mange plus que des repas que je fais moi-même, étant arrivée à la conclusion suivante: dans tous les produits achetés, il y a des colorants et des conservateurs, qui se stockent dans notre organisme. Cela a mis plusieurs mois, pour arriver à la fin de cette analyse. Essayez.(les médicaments contenant des colorants et conservateurs... vous voyez ce que je veux dire!)

J'ai un syndrome des jambes sans repos depuis de nombreuses années, je prends quelques gouttes de rivotril sans succès, mais me permet parfois de m'endormir, je m'enduis de phlébogel (pas très agréable), j'ai été opérée d'une myélopathie cervicatrosique (canal étroit) il y a 7 ans et j'ai des douleurs sur les terminaisons nerveuses. Pouvez-vous m'indiquer un traitement autre que le neurotin ou le lamictal. Merci beaucoup.

Je souffre du syndrome des jambes sans repos depuis l'âge de 7 ans, j'ai été dignostiqué seulement l'année dernière, je suis depuis sous rivotril, mais, j'aimerai prendre un traitement naturel, merci pour vos témoignages qui j'espère vont m'aider.

Recherche un traitement pour la maladie des jambes sans repos avec insomnie et agitation durant toute la nuit. Merci pour vos conseils.

J'ai 56 ans et je n'arrive plus à supporter ma jambe gauche. Il n'y a pas une soirée où je n'ai pas mal. J'ai un traitement TRIVASTAL. Parfois, ça marche le RIVOTRIL ne me faisait rien. Mon frère a la même chose que moi. J'ai essayé le ZINCUM : il est vrai que cela s'arrête très vite mais cela ne dure pas longtemps.

2 remèdes pour les impatiences : zincum métallicum 9 ch
Pour les impatiences sans douleur : médorrhinum 9 ch ; pour les impatiences avec douleurs rajouter hypericum perforatum 15 ch (remède de prédilection des terminaisons nerveuses) 3 granules de chaque 3 fois par jour à laisser fondre sous la langue 1/4 h avant les repas ou 1 heure après /pratiquer des massages le soir avec de la pommade saint bernard et traiter avec du froid ou du chaud en fonction de la sensibilité. Au bout de quelques jours, une très nette amélioration doit se faire sentir. Bonne chance. J'oubliais, avec ce traitement, les douleurs s'accentuent les premiers jours, c'est le signe que le traitement est efficace.

J'ai, d'après ce que je comprends, eu et ai de temps à autres des phénomènes de "jambes sans repos". Je sors d'une anémie sévère qui effectivement faisait que ce phénomène m'arrivait souvent. Or, je le calmais avec de la chaleur, chaussette et ou couverture, mais aussi des massages à l'arnica. Remède souverain. Cependant, l'anémie régressant ce problème disparaît.

Bonjour,

J'ai 56 ans et, depuis l'âge de 16 ans,je souffrais d'impatiences dans les jambes, telles que décrites dans l'article 'Les jambes sans repos". N'en ayant jamais parlé à un médecin, j'avais trouvé 2 remèdes : pédaler couchée sur mon lit et, plus récemment, crisper très intensémentles jambes, des fessiers jusqu'aux pieds.
Et puis, en voulant soigner une forte déminéralisation liée au stress, j'ai pris du Tricatione (dont Pratiques de Santé a parlé il y a assez longtemps), complexe de prêle fabriqué par le Laboratoire Le Stum, ainsi que de la silice organique (Oligobion). ET, depuis, mes impatiences ont disparu.

Elles ne se produisent plus que si je n'ai pas pris ces 2 remèdes et après de grands stress (conversations animées, contact avec le public sans possibilité de se reposer, travail intensif avec pression extérieure), absorption de sucres courts, type gâteaux, pain blanc, bonbons, et, bien sûr, insuffisance d'apport de légumes reminéralisants, comme les légumes verts,etc.

A présent, je dors mieux ...

Bonjour

Dans les traitements que vous préconisez, peut-on associer plusieurs produits.
J'essaie actuellement le Zincum mais il s'avère que ce n'est pas suffisant. Les impatiences commencent parfois dans la journée.

Merci de votre conseil.

(PS) cela fait des années que j'en parle à mon médecin qui me donne des traitements qui ne me conviennent pas. Adartrel et autres ...

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Pour lutter contre le SPAM, merci de bien vouloir recopier les caractères de l’image ci-dessus
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Abonnez-vous à la newsletter

Pour recevoir gratuitement ces publications, cliquez ici.

Découvrez également
nos sites partenaires : 

 

La Vie Naturelle
La centrale d'achat
de
produits naturels de santé

annuaire-therapeutes.com
Plus de 20 000 thérapeutes
en ligne

 

plantes-et-sante.fr
Le site de la phytothérapie
 

alternativesante.fr
L'expérience de la
médecine naturelle

 

principes-de-sante.com
Le site d'information 
sur les médecines douces