Apathie hépatique : nettoyez, filtrez, éliminez

Le foie est au carrefour de tous nos métabolismes. Il joue aussi un rôle essentiel dans la destruction et l’élimination d’un grand nombre de toxiques. Mais cette usine chimique extrêmement complexe est relativement fragile, et son rendement est fréquemment altéré par de multiples facteurs, sans pour autant que les examens biologiques soient visiblement perturbés. C’est pourquoi l’insuffisance hépatique est si souvent méconnue.

Son premier ennemi est la surcharge globale. On s’en gardera en adoptant une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes et en produits céréaliers plus ou moins complets, et en privilégiant les produits laitiers partiellement ou totalement écrémés. Bien entendu, la consommation d’alcool sera très modérée.
On choisira des matières grasses de très bonne qualité et de composition nutritionnelle favorable : huiles d’olive, de colza et de noix, de première pression à froid. On évitera de les chauffer (sauf l’huile d’olive). On évitera aussi les acides gras « trans », que l’on retrouve dans des margarines bas de gamme et les produits dans les viennoiseries et les pâtisseries industrielles.
Les œufs durs ou à la coque sont en général bien tolérés, au contraire des œufs frits qui entraînent parfois des troubles digestifs d’origine biliaire.
On limitera au maximum les toxiques, en particulier les pesticides, en choisissant les aliments bio.

Infusions :

Artichaut, romarin, anis vert, pissenlit, menthe et réglisse
Pour améliorer le drainage des voies biliaires et éliminer plus vite les déchets, cette infusion réunit les vertus dépuratives, détoxifiantes et nettoyantes de ces six plantes. Prendre une tasse après chaque repas.

  • Infusion du foie bio
    Laboratoire Yves Ponroy - Tél : 0 821 00 00 99 - www.ponroy.com
  • Homéopathie :

Recommandé en cas d’état congestif du foie, ce draineur hépato-biliaire associe Belladona, Bryonia, China, Nux vomica, Arsenicum album, Mercurius dulcis et Sulfur.
Complexe de l’abbé Chaupitre, formule n° 88. En pharmacies uniquement.

  • Huiles essentielles :

- L’huile essentielle de citron est recommandée par voie orale dans les cas de fatigue hépatique.
- Celle de genièvre est diurétique et tonique.
- Celle de menthe aide au décongestionnement hépatique.
- Mais la plus recommandée pour le foie est l’huile essentielle de romarin à verbénone. C’est la plante 3 en 1 du foie puisqu’elle draine, stimule et régénère. Un détoxiquant hépatique efficace. Prendre une à deux gouttes d’essence trois fois par jour après les repas, dans du miel, de l’huile d’olive ou sur un sucre de canne sous la langue. Par voie externe : appliquez huit gouttes de romarin à verbénone deux à trois fois par jour selon la plainte, directement sur le ventre, et massez. Ne convient pas aux enfants et aux femmes enceintes.

Où commander l'huile essentielle de romarin à verbénone :
Laboratoire Jacques Paltz
www.jacquespaltz.fr

Commentaires (12)

j ai toujours mauvaise haleine, que dois-je faire

Bonjour,
J'ai lu avec beaucoup d'attention et de bonnes découvertes vos conseils sur les produits à base de plantes et d'aromathérapie pour aider le foie à mieux faire son travail.
J'ai plusieurs questions auxquelles j'ignore si vous pouvez répondre : exactement situé à hauteur de taille et du côté gauche de l'estomac, (qui est sain après avoir effectué un examen), je ressents régulièrement des pincements un peu douloureux, en moyenne deux à trois, et plus particulièrement le soir. Quel est l'organe situé à cet emplacement ? Est-ce que le fait d'avoir un traitement pour le cholestérol et de ne pas le suivre correctement peut déclencler ce type de symptôme ? Ou ce peut-il que la prise d'un traitement contre l'anxiété peut favoriser ce genre de symptôme ?
Merci de m'éclairer.
Cordialement.

Bonjour, super l'article et les commentaires.
Pour ma part, je me permets de vous communiquer 2 oligo-éléments qui aident au meilleur fonctionnement du foie :
- MOLYBDENE : Détoxifiant, coenzyme de l'enzyme détoxifiante hépatique aldéhyde-oxydase qui a comme propriété de neutraliser les aldéhydes et les formaldéhydes toxiques issus des cuissons agressives et des solvants divers que l'on respire quotidiennement (vernis, peintures, colles produits d'entretien, laques...). Coenzyme de l'enzyme détoxifiante hépatique sulfite-oxydase à la neutralisation des sulfites toxiques (conservateurs E220à E228) présents dans les abricots secs de la grande distribution, les raisins secs, vin blanc, maïs, vinaigre, les médicaments... Les carences en molybdène seraient dues essentiellement à l'intoxication par les sulfites par insuffisance de détoxication.
- GERMANIUM : Puissant régénérateur et protecteur du foie, il améliore les hépatites toxiques. Il stimule fortement le système immunitaire et la sécrétion d'interféron.
Vous trouverez Molybdène et Germanium sur http://www.naturovita.fr
bien cordialement

Bonjour,
J'ai entendu parler d'un sirop à base d'huiles essentielles qui ferait remonter des plaquettes trop basses. Avez vous des infos à ce sujet ?
Cordialement

Bonjour,
Les explications de M. Perrot me laissent sur ma faim.
S'il est clair que le souffre pour le foie et le sodium stomacal sont nécessaires pour obtenir un bon équilibre acido-basique au sortir du duodénum, les conséquences au niveau de la suite de la digestion ne sont pas explicites. Un manque de base à ce niveau provoque constipation et léthargie mais quels sont les mécanismes en oeuvre à ce moment au niveau de l'intetin grèle et du gros intestin.
Existe-il a contrario un état hyperbasique du duodénum (par manque d'acidité stomacale ou par hyperproduction basique de la vésicule), provoquant d'autres pathologies digestives?

Bonjour
j'ai le privilège de bien connaitre monsieur Ruasse qui m'a recommandé le livre du Dr Bacquès, je suis thérapeute en hydrothérapie du côlon, et je n'hésite pas à faire faire ce test à mes patients qui coûte,"zéro euros".Et leur conseil de refaire régulièrement ce test, en faisant un nettoyage de la vésicule biliaire avec du sulfate de magnésium.Les résultats sont là, la joie du patient reste toujours ma plus belle récompense.Je remercie Mr Perrot pour cette magnifique explication sur le métabolisme du foie.

pour relancer la fonction de cet organe des plus importants dans tout le système, UN produit :
HAN HEPA ( chez AROMALIA , 25 euros)
Bonne santé à vous tous et bonne année

Très intéressant, le pH est très souvent négligé comme facteur de régulation entéro-pancréato-hépatique, l'alimentation sera donc des légumes, des fruits, des apports carnés et peu de laitages qui acidifient trop le colon. Les plantes médicinales souffrées sont de remarquables détoxifiants hépato-pancréatiques (radis noir etc...). Le tout est d'avoir un régime varié. Merci pour votre apport sur cette question.

Métabolisme du foie, quelques explications utiles :
Le foie n'est pas un éliminateur de toxines comme on veut trop souvent le faire croire... Il s'agit d'un système où se règlent le sodium et le fer, sous l'impulsion du soufre. Toutes les plantes qui agissent sur le foie sont remarquables avec le soufre qu'elles contiennent. Le rôle du foie par la vésicule biliaire est de fabriquer une émulsion pré-alcaline qui va devenir une base puissante avec les sucs pancratiques. Le rôle de cette production est de produire une base correspondante aux acides que l'estomac aura produits grâce à l'apport de Na Cl. Il n'existe aucun schéma biologique qui montre la vésicule biliaire en place dans un corps humain vivant. Elle se trouve placée sous le pylore, entre le pancréas et le duodénum et sous le foie. Elle est stimulée par la fin de l'assimilation gastrique (fabrication des acides) à la fin d'un cycle du sodium qui est passé à travers la membrane de l'estomac, pour stimuler la rate, le pancréas, les glandes surrénales et le foie, en circulant dans les épiploons gastro splénniques et gastro-hépatiques...et par le gonflement du foie sous l'apport sanguin causé par l'échauffement de la fermentation acide et la stimulation des glandes surrénales (cortisol)par le sodium circulant dans les épiploons. Le soufre est apporté par les globules rouges qui en contiennent plus que du fer. Dans le foie ces deux éléments antagonistes chimiquement s'isolent l'un de l'autre, permettant le dépot ou le stockage éventuel du fer. Le soufre libéré, modifie le pH ambiant et créé la condition pré-alcaline dans l'eau du plasma, état qui déclenche la modification du sodium en carbonate pour alimenter la bile. Les cholestérols sont puisé dans le sang pour étoffer une émulsion, qui grâce à leur présence, ne sera pas basique avant d'atteindre l'ampoule de wissung (paroi du duodénum)où les sucs pancréatiques vont la rejoindre pour la transformer en base puissante, suffisamment forte pour équilibrer les acides qui arrivent de l'estomac. C'est pour cette raison que la paroi du duodénum est plus épaisse que le reste de l'intestin. Toute la chimie du corps se joue à cet endroit et à cet instant de la digestion. L'acteur principal pour agir sur le foie est donc le soufre. Que l'on peut employer en massage extérieur, sans risque et sans problème avec des effets immédiats sur un foie en dysfonctionnement. Seule contre indication : la grossesse car le soufre est le facteur délenchant les contractions. Une vésicule "boueuse" peut être soulagée par massage local intense (là où elle se trouve) accompagné de torsions légères de la cage thoracique. Conditions requises pour que cela fonctionne très bien: avoir consommé assez de Na CL (sel) et de l'eau... La mode actuelle est de proscrire le sel (NaCl). Cela engendre constipation et léthargie intetstinale car il 'y a pas assez de base produite par la vésicule biliaire. L'étude ce mécanisme complet avec le cycle du sodium, démontre que la consommation du sel se régule automatiquement par ce phénomènes. La dose n'a pas d'importance, estomac et foie vont d'une part (estomac) fabriquer l'acide, de l'autre (foie) former la base correspondante. Manger trop de sel est impossible, en manger pas assez implique des insuffisances graves pour ce métabolisme. Un naturaliste qui connaît bien la chimie du corps.

Bonjour,
Votre article est très intéressant mais j'ai besoin de votre aide :
je viens de subir une cholecystectomie à cause d'un gros calcul et je voudrais désormais "aider" mon foie d'une manière naturelle :
que puis je prendre ? et que pensez vous des capsules de soufre HAARLEM
merci d'avance

J'ai 2 questions à poser: est-ce que l'apathie du foie peut-être responsable de crises hémorroïdaires ? Y a-t'il un lien entre l'apathie du foie et la variation du ph sanguin ? Merci de me répondre.

Bonjour à tou(te)s !
Je me permets de vous signaler qu'il existe un excellent livre du Dr Bacquès : "Mon Foie et moi. L'insuffisance hépatique méconnue. Comment la dépister et la traiter", aux éditions Iprédis.
Il contient en particulier la description d'un test très facile à faire soi-même, gratuit, permettant de voir où en est la valeur fonctionnelle du foie.
A bientôt dans "Quelle Santé".
Amitiés,
Jean-Pierre.

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Pour lutter contre le SPAM, merci de bien vouloir recopier les caractères de l’image ci-dessus
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Pour recevoir gratuitement ces publications, cliquez ici.

Découvrez également
nos sites partenaires : 

 

La Vie Naturelle
La centrale d'achat
de
produits naturels de santé

annuaire-therapeutes.com
Plus de 20 000 thérapeutes
en ligne

 

plantes-et-sante.fr
Le site de la phytothérapie
 

alternativesante.fr
L'expérience de la
médecine naturelle

 

principes-de-sante.com
Le site d'information 
sur les médecines douces